Le Colonel François-Régis Legrier a commandé la task force Wagram en Irak et aux frontières de la Syrie d’octobre 2018 à février 2019. En février, il signait dans la revue Défense nationale un article critique sur la guerre menée en Syrie par la coalition internationale à laquelle participe la France.

“La bataille de Hajin a été gagnée, mais (…) à un coût exorbitant et au prix de nombreuses destructions. Certes, les Occidentaux, en refusant d’engager des troupes au sol, ont limité les risques et, notamment, d’avoir à s’expliquer devant l’opinion (…) Extrêmement à l’aise pour remplir les grands états-majors multinationaux d’une ribambelle d’officiers, les nations occidentales n’ont pas eu la volonté d’envoyer 1000 combattants aguerris régler en quelques semaines le sort et d’épargner à la population des mois de guerre.”

Nous avons donné à la population une détestable image de ce que peut être une libération à l’occidentale (…) La question qui se pose est de savoir si elle ne peut se faire qu’au prix de la destruction des infrastructures (hôpitaux, lieux de culte, routes, ponts, habitations, etc.). C’est là l’approche assumée, sans complexe, hier et aujourd’hui, par les Américains, ce n’est pas la nôtre (…) La bataille ne se résume pas à détruire des cibles comme au champ de foire.”

Cette franchise du Colonel Legrier, et surtout cette remise en cause de la conception américaine de la guerre, n’a pas plu du tout à l’Elysée. Florence Parly, ministre de la Défense, a donc demandé à l’état-major des armées de convoquer et de sanctionner le Colonel Legrier.

Il a vrai que la macronie s’y connaît dans la façon de malmener ses officiers…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. En France, les opinions des militaires n’ont jamais été tolérées dès lors qu’elles ne relayaient pas la doctrine officielle. Cela est devenu plus prégnant depuis les débuts de la Vème République et ne va pas en s’allégeant sous le règne de Micron

  2. Cette florence parly qui ne sait pas faire la différence entre un porte-avions et un escorteur .
    Qu’est ce qu”elle connaît de la guerre ? Rien , rien et rien .Par contre c’est une bonne rapporteuse (à son maimaître bien sûr )

    Elle est à l’image de ce GVT ! c.à.d; NULLE

  3. Quand est ce qu ils vont se rebeller et arreter de servir le satan ces guerriers d operette ?Tres fort de loin pour envoyer des scudes sur des civils ,,a 4 pattes devant un tipede ,,pas glorieux ces durs de la gay pride ,comme les fdp ca roule des mecaniques ,mais ca lynche qu a 15 contre 1 ,,des momes ,,des deguisements qui d albators qui de de militeurs ,mais rien dans le froc et surtout le coeur ,ca tuerait pere et mere sur ordre .Ces machins n ont pas d avennir dans le monde futur ,ils auront avec zele servit le mal .

  4. MA Guillermont says:

    L’article du Colonel Legrier est visible dans son intégralité sur Réseau International du 16 Février 2019 .

    La bataille d’Hajin : victoire tactique , défaite stratégique ?

    https://reseauinternational.net/la-bataille-dhajin-victoire-tactique-defaite-strategique/?fbclid=IwAR0kmc9nky-Hnrmv5IlSmFh0dH3wavkzol–7LVQE_FQQ8Fc5AMXRX6W8UI

    Bienvenu Colonel Legrier dans le peuple des … Francs !
    La censure est AUSSI pour les militaires … comme POUR les Gilets Jaunes !
    La dictature éclate au grand jour …

  5. alain peulet says:

    Cela a du lui faire du bien de dire ce qu’il avait sur le coeur …! J’espère pour lui qu’il avait assuré ses arrières … la promotion est annulée !!!

  6. gigibobo says:

    Les américains étaient connus depuis la seconde guerre mondiale, avec la “libération” de l’Europe, Hiroshima et Nagasaki, ainsi que la guerre du Vietnam, pour leurs bombardements meurtriers et destructeurs. Les dirigeants des usines de fabrication de bombes étaient contents…

  7. Ah, le con ! Ne savait-il pas qu’il n’est pas du sérail d’un Benalla et que, donc, rien ne lui serait pardonné ?

    Ceci étant, il est vrai que si la “justice” n’était pas uniquement la loi du plus fort, les Etats-Unis d’Amérique auraient, depuis longtemps, été condamnés pour crimes contre l’humanité.

  8. Etienne says:

    C’est la manière américaine de “faire la guerre”. Une manière industrielle. Des procédés de gros boulis qui maximalisent le coûts.
    Dans un premier temps, on détruit un maximum. C’est bon pour l’industrie d’armement. Et puis, les survivants devront nous payer pour la reconstruction. C’est bon pour les entreprises civiles.

    Pourquoi devrait-on s’interdire d’en remarquer et dénoncer les coûts matériels et humains ?

    Ce qui pose problème, en plus, c’est la volonté, en Europe, de faire taire toute voix un peu discordante.
    Là, les dirigeants des supplétifs européens tombent dans une flagornerie de lavettes.

  9. Erc Deflassieux says:

    Merci mon colonel pour votre franchise …Je forme des vœux pour qu’elle ne vous nuise pas et pour que des politiciens honnêtes ( si il en existe ) reprennent cette argumentation …..
    Eric Deflassieux

  10. daflon says:

    Pourquoi s’étonner de cette pratique?
    Les Anglo-saxons ont, depuis la 2è GM, toujours utilisé la méthode “Tapis de bombes”pour écraser et réduire en cendres les cités ennemies, ou alliées mais occupées par l’ennemi.
    C’est bon pour les marchands de bombes et de bombardiers, et aussi pour les banques qui prêteront ensuite de l’argent pour la reconstruction.
    Pour être objectif, il faut aussi reconnaître que cette méthode épargne aussi beaucoup de vies parmi leurs propres troupes, ce qui est bien là l’essentiel pour eux.

  11. Soupape says:

    Le Colonel, il est comme les autres … il en a MARRE …

    Le bleu mcroan, … qui n’a jamais fait de service armé,
    n’a qu’à se trouver … un autre colonel …
    si tant est qu’il en existe … pour travailler avec lui,
    … en dehors des vieilles badernes … qui attendent leurs avancements,

    NdR :
    Le mot “badernes” a été employée à l’écrit … par de Gaulle,
    pendant l’entre deux-guerres, …
    “Les plus indulgents voulaient voir dans le général Boum,
    “l’adjudant Flick,
    “le sapeur Camember
    (tel le sapeur chirac qui, semblant d’abord opposé à Giscard, finit 20 ans plus tard vendu à l’onu !),
    “les types ridicules mais réels des badernes des divers grades”.
    (Cf “Vers l’armée de métier, Comment ?, II”, page 94/158, Plon, 1934)
    Donc les badernes existent, dans tous les grades, c’est prouvé !
    Rien de nouveau sous le Soleil …

  12. Sebastien Wolf says:

    Prions pour le Colonel Légrier. Le premier à dire la vérité est toujours fusillée. Faites qu’il ne soit pas le dernier à parler vrai

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !