Les quatre oblasts occupés par l’armée russe (Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporijia) ont annoncé la tenue de référendums visant au rattachement à la Fédération de Russie. Ils se tiendront entre le 23 et 27 septembre.

Selon un sondage de l’Institut de politique et de sociologie de la République de Crimée, à prendre avec des pincettes comme tout sondage et d’autant plus dans ce temps de propagande de guerre des deux côtes, 94% des habitants de la république de Donetsk, 93% des habitants de la république de Lougansk, 87% des habitants de la région de Zaporojié et 80% des habitants de la région de Kherson sont favorables au rattachement à la Russie.

Ces régions, dont Louhansk et Donetsk du Dombass auxquelles les accords de Minsk, non respectés par Kiev, donnaient un statut particulier pour préserver leur identité russe tout en les maintenant en Ukraine, sont bombardées quotidiennement par les forces ukrainiennes. L’inclusion de Lougansk, Donetsk et Kherson dans la Fédération de Russie pourrait entraîner une extension de la présence militaire russe sur ces territoires à 350 000 soldats sans mobilisation. Et en cas de contre-offensive ukrainienne dans ces oblasts, la Russie pourra se considérer agressée dans son territoire.

En annonçant ces référendums du 23 au 27 septembre, Moscou riposte à la contre-offensive ukrainienne qui est supervisée par l’OTAN pour tester les capacités opérationnelles des forces ukrainiennes face à la Russie.

Après sa défaite en nord de Kharkov et à Izium dans laquelle elle a perdu peu d’home et de matériel, qui s’apparente aussi à une évacuation décidée par la Russie elle-même pour des raisons stratégiques, l’armée russe semble reprendre le dessus et récupérer du terrain perdu.   

Illia Ponomarenko, un propagandiste kiévien de renom, a admis que les « contre-attaques » sur Kherson et Kharkov-Izyum avaient coûté 10 000 morts aux ukrainiens, soit plus de 30 000 avec les blessés. Un chiffre bien plus élevé que les chiffres officiels de Kiev.

Ces référendums pourraient changer le ton du conflit s’ils sont favorables à la Russie.

 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup