En clin d’œil à la recension du livre Heia Safari de Bernard Lugan, voici le chant mythique de ces troupes coloniales.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Alexandre Sanguedolce says:

    Nous chantions à l’armée une chanson identique
    Combien de fois la t’on parcourue
    Cette petite piste
    En traversant la lande herbe
    Lorsque le jour se lève
    En écoutant le rythme de la chanson intime o
    O porteurs et askaris
    Eido heia Safari….