Laurent Lagartempe a longtemps vécu au Maroc et a publié plusieurs ouvrages consacrés à l’histoire de l’islam.

Alors que l’heure est volontiers à nous répéter tout ce que nous devons à ces musulmans qui, en somme, nous auraient tout appris, cette Histoire des Barbaresques nous retrace l’histoire des tentatives de conquêtes islamiques, une entreprise qui visait à la domination de tout un monde, et une menace dont la victoire des Latins nous a pour un temps, mais pour un temps seulement, délivrés. Laurent Lagartempe en analyse les ressorts, les implications sociales, et évoque longuement les heurts de civilisations nés de ces agressions. Des rives du Tigre et de l’Euphrate aux oasis sahariens, et aux rivages européens, ce livre nous raconte l’esclavage, les rapts, les caravanes de captifs, les bagnes et les sérails mis en place par les Barbaresques.

C’est au VIIIe siècle que la tourmente sarrasine prit toute son ampleur en Méditerranée, et ce n’est finalement qu’au XIXe siècle que les puissances européennes, en prenant le contrôle des territoires de la rive sud, étaient arrivées à purger complètement mare nostrum des pirates barbaresques, émules et continuateurs des arabo-islamistes. Solidement implantés sur des cités pirates d’Espagne et du Maghreb, les Sarrasins et les Maures pillèrent sans cesse en Méditerranée pendant plus de cinq siècles. Musulmans comme leurs prédécesseurs, les Turcs prirent ensuite le relais à partir du XVIe siècle, perpétuant la tradition islamique de la course en mer inspirée du rezzou bédouin, d’esprit impitoyablement prédateur. A la puissance arabe avait succédé la puissance turque, émanations de deux ethnies géographiquement bien éloignées l’une de l’autre, mais culturellement proches par leur commune origine sociologique et surtout par le fait qu’ils avaient embrassé la même croyance musulmane.

L’ouvrage se termine par une série de leçons géo-anthropologiques logiquement déductibles des événements analysés.

Histoire des Barbaresques, Laurent Lagartempe, préface de Jacques Heers, éditions de Paris, 294 pages, 24 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :