Depuis plusieurs mois, le doute plane sur la dissolution ou non du 3ème RPIMa au nom des nouvelles restructurations budgétaires qui vont encore toucher l’armée française. Ville et municipalité se mobilisent pour sauver le régiment. Mais pour l’instant, personne ne répond aux inquiétudes et aux attentes de la ville et des habitants de Carcassonne.

La Dépêche rapporte que le député Jean-Claude Pérez, à l’occasion d’une réception au Sénat pour son président Jean-Pierre Bel, a interpellé directement François Hollande sur cette situation pour lui parler du risque économique et social d’une telle dissolution alors qu’il a déjà envoyé de nombreux courriers à l’Élysée. Le Président de la République a répondu qu’aucune décision n’avait été prise mais il a dit être disposé à en parler avec les grands élus audois à la fin du mois d’août.

Pour le journal, cela ne fait que confirmer  l’annonce en septembre de la réforme du format des armées lors d’une rentrée dont l’actualité s’annonce brûlante pour le gouvernement. La mobilisation pour le 3ème RPIMa peut continuer puisque rien n’est encore décidé.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :