Un Autrichien a dû être amputé de sa jambe gauche trois semaines après avoir reçu la première injection contre le covid d’AstraZeneca.

The Sun britannique rapporte que Goran D., 50 ans, ouvrier du bâtiment « a déclaré à des journalistes en Autriche qu’il avait une douleur intense à la jambe et qu’il avait ‘’craché du sang une ou deux fois ‘’ ».

L’homme, continue The Sun, « a souffert d’une embolie pulmonaire et d’une thrombose veineuse profonde (TVP) à la jambe droite. (…) Cela s’est produit près de trois semaines après avoir reçu son premier vaccin Covid dans la capitale autrichienne, Vienne, le 19 février. »

Goran D. a expliqué aux journalistes qu’il n’avait « jamais eu de problèmes, je n’avais jamais été malade, je n’avais jamais eu à prendre de pilules jusqu’au 13 mars. Le 10 mars, j’ai eu de la fièvre et je suis allé voir un médecin généraliste. Il m’a donné des médicaments et m’a dit que ce n’était pas grave. »

Cependant, sa fièvre ne tombant pas, Goran s’est rendu dans une clinique.

 « J’ai craché du sang une ou deux fois, raconte-t-il. Les médecins là-bas ont dit que cela venait du prélèvement nasal et que je devrais rentrer chez moi. »

« Cependant, poursuit The Sun, la douleur dans sa jambe était devenue si intense le 13 mars que sa femme a dû appeler les services d’urgence. Le père de trois enfants a expliqué : ‘’Je n’ai jamais ressenti une telle douleur de toute ma vie. Ma jambe était blanche, bleue et noire.‘’ Un scanner à la clinique Favoriten a révélé qu’il souffrait d’une embolie pulmonaire et d’une thrombose. Goran a été opéré quelques jours plus tard, avant de subir deux autres interventions chirurgicales dans la même semaine, chaque opération ayant duré cinq à six heures. Il a même dû être placé dans un coma artificiel pour la troisième opération. ‘’Heureusement, mes poumons ont recommencé à fonctionner‘’, a-t-il déclaré. »

Ce n’est qu’ensuite que les médecins lui ont annoncé la mauvaise nouvelle : qu’il fallait amputer sa jambe gauche. Cette nouvelle opération a duré plusieurs heures. Le patient amputé, qui a dû passer neuf jours en soins intensifs après l’opération, a confié aux journalistes qui l’interrogeait :

« Je n’oublierai jamais cette douleur quand je me suis réveillé pour le reste de ma vie. »

« Les médecins, révèlent The Sun, pensent que l’embolie pulmonaire et la thrombose qu’il a subies étaient directement liées au vaccin d’AstraZeneca. »

Ainsi, voici un homme qui était en parfaite santé, sans aucune morbidité, qui ne courait aucun risque s’il avait attrapé le covid-19, qui se retrouve aujourd’hui amputé d’une jambe, dépendant des médicaments et des autres, sa vie bouleversée et celle de sa famille avec, à cause d’une vaccination pour une maladie aucunement mortelle à son âge.

L’aberration de la vaccination anti-covid chez les bien-portants et les populations qui ne sont pas à risque saute aux yeux de toute personne de bon sens.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :