« L’ordinateur portable de l’enfer » d’Hunter Biden, oublié chez un réparateur du Delaware, en avril 2019, n’en finit pas de livrer ses secrets et d’entrainer dans la chute du fils, le père Joe Biden, président des Etats-Unis.  

D’après le tabloïd anglais The Sun, les membres du Congrès des Etats-Unis « ont reçu un rapport explosif sur des centaines de crimes présumés trouvés sur ‘l’ordinateur portable de l’enfer’ de Hunter Biden ».

Le Sun révèle encore que « Marco Polo, un groupe dirigé par un ancien membre du personnel du président Donald Trump qui a enquêté sur l’ordinateur portable, a envoyé aujourd’hui ses conclusions aux 535 membres de la Chambre et du Sénat », mais pas seulement. Également les procureurs de district et les procureurs américains des juridictions où les crimes présumés du fils du président Joe Biden ont eu lieu « ont reçu une copie ».

Sur cet « ordinateur de l’enfer », authentifié par de nombreux experts, « le fondateur du groupe, Garrett Ziegler, estime qu’il a découvert un total de 459 violations documentées des lois étatiques et fédérales sur l’ordinateur portable, explique The Sun. Il comprend 140 crimes présumés liés aux affaires, 191 délits liés au sexe et 128 crimes liés à la drogue. »

Cette publication du rapport de Marco Polo intervient après une enquête de 13 mois et avant les élections cruciales de mi-mandat du 8 novembre, qui pourraient modifier l’équilibre des pouvoirs à Washington. Des élections « midterm » qui ont de quoi inquiéter les Démocrates sur de nombreux sujets. Si les Républicains prennent la Chambre, tout le monde s’attend à ce qu’ils lancent une enquête du Congrès sur l’ordinateur portable Hunter. Cela pourrait signifier que des associés de la famille Biden soient appelés au Congrès pour témoigner sous serment à la télévision en direct.

Ziegler, 26 ans, qui travaillait au Bureau de la politique commerciale et manufacturière de la Maison Blanche sous l’administration Trump, a déclaré au Sun :

« Notre objectif numéro un est de veiller à ce que les Républicains ne perdent pas de temps. L’enquête a été faite.

« À l’heure actuelle, les gens ne savent toujours pas l’intégralité de ce qu’il y a sur l’ordinateur portable en termes de crimes, ce qui intéresse mon organisation à but non lucratif.

« Ce rapport répond enfin à cette question, donc les Républicains ne peuvent pas revenir en arrière et dire qu’ils ont encore besoin de regarder ce qu’il y a sur l’ordinateur portable.

« Tout ce que nous recherchons, c’est l’application égale de la loi.

« Jusqu’à présent, cette saga a été l’un des plus grands exemples de doubles standards de l’histoire juridique américaine.

« Les gens sont allés en prison pendant des décennies sur la base des politiques de Joe lui-même pour avoir fait exactement ce que Hunter a fait.

« Pendant ce temps, Hunter vit dans un domaine en bord de mer à Malibu. »

Afin que cela ne fasse pas tort à Joe pendant la campagne électorale de 2020, il faut rappeler que Facebook et Twitter ont censuré l’histoire de l’ordinateur d’Hunter de manière controversée en limitant la possibilité de la partager. Le Sun rapporte que « l’ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, a admis plus tard que cette décision avait été une ‘erreur totale’, tandis que le chef de Facebook, Mark Zuckerberg, a récemment déclaré au podcast de Joe Rogan que la décision était basée sur des avertissements du FBI concernant la désinformation russe. Une lettre signée par plus de 50 anciens hauts responsables du renseignement pendant les élections affirmait que les informations de l’ordinateur portable avaient ‘toutes les caractéristiques classiques d’une opération d’information russe’. Mais depuis lors, le contenu a été vérifié par plusieurs autres organes de presse, dont le New York Times et le Washington Post. »

Le Sun de conclure :

« Peut-être le plus flagrant de tous, le rapport Marco Polo semble inclure des preuves de la façon dont Hunter, 52 ans, le président Joe Biden, 79 ans, et son frère Jimmy, 73 ans, auraient profité à hauteur de 6,8 millions de dollars en proposant de devenir les leaders américains du groupe chinois Initiative Ceinture et Route. »

Le rapport énumère aussi d’autres accusations contre Hunter : les pressions illégales sur des individus de Chine, d’Ukraine, du Kazakhstan, de Roumanie, du Mexique et de Serbie ; le blanchiment d’argent après avoir été payé 1 million de dollars pour avoir représenté illégalement un homme qu’il a décrit comme ‘le f ***** g chef espion de la Chine’ en envoyant l’argent à une société écran et à son oncle Jimmy.

Si le président des Etats-Unis a toujours nié avoir été au courant des activités de son fils, le sénateur du GOP, Chuck Grassley, a déclaré lundi que de nouveaux documents de dénonciation révèlent que le président « était au courant des arrangements commerciaux de Hunter Biden et pourrait avoir été impliqué dans certains d’entre eux ». Il a également, explique le Sun « détaillé de nouvelles allégations selon lesquelles le FBI dispose de ‘preuves significatives, percutantes et volumineuses concernant la conduite criminelle potentielle de Hunter Biden et James Biden’. »

Sexe, drogues dures, prostituées, pornographie, blanchiment d’argent à l’étranger, délits fiscaux, lobbying, les accusations s’accumulent sur Hunter Biden.

Hunter pourra dormir dans de beaux draps propres à la Maison Blanche grâce à papa Biden, il n’en est pas moins dans de sales draps et son père Joe avec.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :