Récemment décédé, Claude Goasguen est cet ancien président du groupe d’amitié parlementaire France-Israël qui avait déclaré :

Mon grand regret est de ne pas être moi-même juif.”

Un tel reniement de soi, de ses ancêtres et de la foi catholique qui a forgé la France n’a pas empêché qu’il bénéficie de funérailles religieuses dans une église catholique.

Puponi, le maire de Sarcelles, a commenté cette cérémonie religieuse :

“C’est avec une grande émotion que j’étais ce matin parmi les invités à la messe d’adieu à mon ami Claude Goasguen. Une cérémonie où malheureusement peu de personnes étaient présentes compte tenu des normes sanitaires en vigueur.

L’hommage qui lui fut rendu par son fils puis par François Bayrou fut extrêmement émouvant et les mots choisis tellement à l’image de Claude.

La présence de Monseigneur Gollnisch et l’hatikva qui retentit pendant la cérémonie me rappelèrent les combats que nous avions eu en commun. La défense du peuple juif et des chrétiens d’orient…”

L’hatikvah est tout simplement l’hymne israélien. Joué dans une église pour les funérailles d’un député français, voilà qui met en évidence quelques supercheries de notre temps !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs

15 commentaires

  1. Si vous cherchez bien ,dans cet “oeucumenisme il doit y avoir le 3eme element ,,primordial de cette sainte trinité ,,, bref ,ca bouffe a tous les rateliers ,,mais Dieu reconnaitra les siens .Ces gens la ne trompent qu eux meme

  2. Cadoudal says:

    Goasguen, venu de la droite dure, s’ est abonné ensuite à un râtelier cacher approvisionné par le traiteur Lenotre.

  3. Cet empressé avait pour nom une sorte d’onomatopée qui n’était pas sans évoquer le cri d’un batracien… Voilà un cas d’école où s’impose le néologisme québecois « aptonymie »…

  4. « Ces gens là ne trompent qu’eux-mêmes. » – …Et pas mal de milliers d’électeurs, tout de même…

  5. Forceetjustice says:

    Que faut-il de plus pour reveiller un peuple endormi depuis 1789 ! Année de conquéte de la France par le Grand Orient ! En somme ce Breton ne méritait pas d’être Breton en lieu et place de la Hatikva aurait du raisonner cette hymne Breton, l’hymne des celtes Khazars ! Lien ci-dessous pour écouter l’hymne des Celtes : Bro gozh ma zadoù, c’est autre chose croyez moi ! Au paradis des druides mon ami Jobic Jafrenou ne doit plus rien y comprendre de ces néo-bretons !

    https://www.youtube.com/watch?v=bW-fRoPxh9g

  6. Forceetjustice says:

    A écoutez et recevoir le message !

    https://www.youtube.com/watch?v=O0EJJtx2IZ0

    “Bro gozh ma zadoù”

    Volia un hymne pour un Breton digne de ce nom, un vrai, pas pour un Sayan serviteur zélé des Khazars !

  7. pascal queniart says:

    ce type était 1 pro sionazis,ces gens qui assassinent les palestiniens descendants des hébreux,qui eux sont chez eux,est-ce qu’ils lui ont mis 1 kippa sur la tête,1 traître a la France et 1 traître aux bretons,aucune fierté aucun honneur,ce type n’était que du vent

  8. Forceetjustice says:

    On a les funerailles que l’on mérite ! Et le goy Goasguen ne méritait pas l’âme de la Bretagne il avait choisit la Hatikva !.

    Quelle belle hommage à un vrai Breton !

    https://www.youtube.com/watch?v=2zwPTkttUwg

  9. – 1. Plancher sérieusement sur un vrai vaccin (d’utilité publique, pour une fois, celui là) contre la connerie… Bill-les-Grilles (– de l’Enfer?) pourrait y faire son beurre, vu le nombre de nécessiteux. Mais d’un autre côté ( /« en même temps » comme diraient les farceurs) y parvenir serait tuer la poule aux œufs d’or.

    – 2. Question vieux classiques, tubes et regrets éternels, il y a aussi le de profundis interprété par André Bézu: « Ô Muse prête-moi ta lire / Afin qu’en vers je puisse écrire, / L’un des combats les plus fameux / Qui s’déroulèrent sous les Cieux (etc.) »…

  10. Tchetnik says:

    Quelque part, honte aussi au curé et surtout à l’évêque qui s’est plié à une telle mascarade.

    On est loin des saints Jean Chrysostome, Ambroise de Milan ou même Bossuet.

  11. christian schwender says:

    N’était-ce-pas plutôt la Rhapsodie Bretonne de Camille Saint-Saëns ?

  12. Bertrand says:

    Il pouvait toujours se convertir.c’est assez long mais c’est possible.

  13. « lyre »… pardon comment ai-je pu laisser passer ça?! La nostalgie des vraies monnaies sans doute…

  14. En effet! Il y a comme une antécédence dans le second mouvement…

  15. Marcos says:

    Il est mort d’une crise cardiaque après avoir chopé le coronavirus. Prenait-il de la chloroquine?