On trouve tout chez Ikea dit la pub sauf… les boules du sapin de Noël, les guirlandes et autres lampions qui marquent le temps festif de la naissance du Christ.

Fini Noël chez Ikea, place pour ne pas offenser les nouveaux arrivants dans les pays scandinaves à la Fête de l’hiver. Dorénavant, novlangue de soumission oblige, ce sera donc boules de la Fête de l’hiver, guirlandes et sapin de la fête de l’hiver, etc. Pour rester “neutres” ! Et tous ces objets de décoration du temps de Noël se trouveront au rayon Winterfest.

Le chef du Parti populaire danois, Peter Skaarup, a critiqué cette décision sur Facebook  :

« Alors que la grande majorité des Danois attendent avec impatience de célébrer le traditionnel Noël danois, IKEA a commencé à préparer ses décorations pour un festival de l’hiver. J’aime beaucoup la Suède et les Suédois, mais ce politiquement correct devient un peu accablant. »

Ikea prétend que ce changement est dans un but uniquement commercial. Le géant suédois nous permettra d’en douter…

Le grand remplacement passe aussi par cette disparition des traditions religieuses occidentales.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Etienne says:

    Arrêtons d’acheter chez ces gens-là : la concurrence existe.

  2. à Etienne : en + ce sont des produits de merde .

  3. Vont-ils remplacer le gros bonhomme rouge des publicités de Coca-Cola ? Le “père Hiver” plutôt que “père Noël” ?

  4. Ίάκωβοσ...jacques fauchille says:

    Boycott d’ikea

  5. Evidemment que c’est pour la publicité. Ces gens ne sont intéressés que par l’argent.
    Je n’ai pas même pas besoin de les boycotter : Je n’ai jamais rien acheté de leur daube et je n’achèterai jamais rien.

  6. Sebastien Wolf says:

    Vous trouverez de beaux meubles français, bien plus solides sur le bon coin et pour beaucoup moins cher

  7. alexderome says:

    Il a neigé toute la nuit. Voilà ma matinée.

    08:00 : Je fais un bonhomme de neige.
    08:10 : Une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une “bonne femme” de neige.
    08:15 : Alors je fais aussi une “bonne femme” de neige.
    08:17 : La nounou des voisins râle parce qu’elle trouve la poitrine de la “bonne femme” de neige trop voluptueuse : je suis sûrement un pervers.
    08:20 : Le couple d’homo du quartier grommelle que ça aurait pu être deux bonshommes de neige, et que je dois certainement être homophobe.
    08:25 : Les végétariens au N°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Altermondialistes, ils m’accusent de gâchis alimentaire inconsidéré.
    08:28 : On me traite de raciste : le couple bonhomme/ “bonne femme” est blanc.
    08:31 : Les Musulmans de l’autre coté de la rue veulent que je mette un foulard à ma “bonne femme” de neige.
    08:40 : Quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe.
    08:42 : On me dit qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige, car il pourrait être utilisé comme une arme mortelle. Les choses empirent quand je marmonne : « ouais ; surtout si vous vous le mettez dans le … ».
    08:45 : L’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une “bonne femme” de neige. Je réponds: « oui ; les boules ! » et on me traite de sexiste et de refoulé.
    08:52 : Mon téléphone portable et mon ordinateur sont saisis, contrôlés et je suis embarqué au commissariat.
    09:00 : Je passe au journal TV du matin ; on me suspecte d’être un terroriste profitant du mauvais temps pour attenter gravement à l’ordre public et déstabiliser la société.
    09:10 : On me demande si j’ai des complices.
    09:29 : Un groupe djihadiste inconnu revendique mon action.