Suède – Les médias européens francophones ne disent jamais rien de l’insécurité qui explose en Suède à la suite de cette immigration massive qui continue encore et encore. Pourtant, la situation est alarmante. Outre la hausse terrifiante des viols et agressions sexuelles, y compris sur enfants et adolescents, c’est la prolifération des zones de non-droit qui inquiète les plus lucides.

Le procureur général du parquet de Stockholm, Lise Tamm, a ainsi déclaré que la banlieue de Rinkeby, à Stockholm, était devenue une « zone de guerre ».

Mme Tamm, nommée à la tête de l’unité de lutte contre le crime organisé, a comparé le quartier de Rinkeby à une « no-go zone » comme on peut en voir en Colombie où des gangs criminels font régner la terreur. La magistrate compte d’ailleurs étudier les méthodes utilisées en Colombie et au Salvador pour l’inspirer dans la façon de réprimer la violence croissante dans les banlieues suédoises.

« Rinkeby est comme une zone de guerre. Quand la police se rend là-bas, elle doit agir comme des forces armées dans une zone dangereuse », a déclaré Lise Tamm à la radio suédoise ( Sverige Radio ).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :