Alors que le gouvernement socialiste a avancé cet été ses projets de lois pour rendre la France encore plus attractive en terme d’immigration, l’UMP est montée ces jours-ci au créneau pour prendre l’exact contre-pied du programme PS.

Le député UMP Eric Ciotti a insisté sur la nécessité de limiter « l’attractivité  du pays au plan social« , ajoutant  : « Il n’est pas logique que les étrangers aient les mêmes prestations que les nationaux« . Eric Ciotti a même osé proposer de discuter « sans tabou » du droit du sang et d’envisager de procéder à une réforme de la Constitution.

Quant au député Hervé Mariton, il propose « que tout nouvel entrant, qu’il soit en situation régulière ou irrégulière, n’ait pas accès aux aides sociales avant un délai de plusieurs années« .

Enfin, le député-maire Christian Estrosi a déclaré que devant « le flot continu d’immigration clandestine« , il faut prendre « des mesures pour que la France cesse d’être le pays le plus généreux d’Europe« .

A les entendre, nos députés UMP auraient découvert les bienfaits de la préférence nationale. Mais ces rugissements sont ceux de tigres de papier. Lorsqu’elle était au pouvoir, l’UMP n’a pas mis fin à l’immigration ni choisi la voie de la préférence nationale. A nouveau dans l’opposition, l’UMP adopte des slogans séduisants. Mais les actes ne suivent jamais.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :