Tout le monde a encore en mémoire les déclarations irresponsables de la chancelière allemande annonçant durant des semaines sa volonté d’accueillir au moins 800.000 immigrés cette année. Mais la réalité vient secouer les utopistes. L’Allemagne sombre dans le chaos et l’appel d’air provoqué par Angela Merkel est tel que plus personne n’est en mesure d’estimer combien d’immigrés illégaux auront atteint la république allemande avant la fin de l’année mais cela dépassera bien évidemment le million.

Dans l’urgence, l’Allemagne a fait entrer en application dès samedi, une semaine plus tôt que prévu, une loi durcissant les conditions du droit d’asile.

Le texte, adopté au Parlement en catastrophe, a été publié vendredi au Journal Officiel en vue d’être appliqué samedi.

A la télévision ARD, le coordinateur du gouvernement pour le dossier des migrants, Peter Altmeier, a parlé d'”un signal” à l’adresse des candidats à l’asile en Allemagne. La loi prive – sauf cas exceptionnels – les ressortissants de trois pays supplémentaires des Balkans (Albanie, Montenegro et Kosovo) du droit d’asile en Allemagne. Ces Etats seront désormais considérés comme “sûrs”.

Par ailleurs, de nombreuses allocations en argent liquide pour les demandeurs d’asile, accordées jusqu’ici le temps que leur requête soit examinée, seront remplacées par des prestations en nature afin de rendre l’arrivée en Allemagne moins attractive pour les migrants.

Enfin, l’Allemagne annonce  que les procédures d’expulsion pour les demandeurs déboutés seront acélérées. “Nous voulons nous améliorer, et nous améliorer rapidement, encore cette année, en ce qui concerne les expulsions des candidats refoulés à l’asile, qui n’ont pas le droit de rester ici“, a souligné Peter Altmaier. Cela ressemble pourtant à du simple bluff destiné à calmer l’opinion publique car la plupart des pays européens se montrent incapables d’expulser réellement les demandeurs d’asile déboutés.

Le gouvernement allemand doit compter avec une opinion allemande de plus en plus préoccupée par l’afflux de migrants et qui réclame désormais majoritairement davantage de fermeté aux frontières.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :