Le journal espagnol La Verdad de Murcia a signalé que 450 immigrés clandestins algériens ont débarqué sur les côtes sud de l’Espagne en 24 heures. L’Espagne fait face à un déferlement inquiétant de harragas algériens qui ne lésinent pas sur les moyens pour parvenir à la rive nord de la Méditerranée : 24 chalutiers ont été mobilisés pour cette opération.

Ce qui inquiète avant tout les autorités espagnoles, c’est la probabilité que ces immigrés clandestins contribuent à propager le Covid-19 en Espagne. L’Algérie a en effet annoncer ces derniers jours faire face à une importante multiplication de malades atteints du coronavirus.

«Dans la région de Murcie, 7 personnes ont été testées positives au Covid-19, mais ces résultats ne correspondent qu’aux 83 premiers immigrants arrivés ce vendredi», signale le journal de Murcie, septième plus grande ville d’Espagne. «Dans cette situation sanitaire, le plus inquiétant pour les autorités est qu’au moins 15 ont réussi à fuir et n’ont pas été localisés», ajoute-t-il, en précisant que la Garde civile et les garde-côtes «ont maintenu à l’aube un dispositif coordonné par un représentant du gouvernement, en raison de l’arrivée prévue de 300 autres» harragas d’Algérie.

Ces immigrés clandestins ont pu joindre leurs familles et leurs amis «pour leur dire qu’ils sont bien arrivés et qu’ils pourront bientôt les rencontrer en Catalogne et en France», révèle encore La Verdad de Murcia qui note que, selon ces harragas, «des milliers de personnes attendent de pouvoir se rendre en Espagne».

Le lien entre immigration clandestine et rebond du covid 19 en Europe pourrait bien devenir un thème central dans les prochaines semaines.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :