Un blog maçonnique signale que la fraternelle Les Compagnons du Dharma tiendra les 14 et 15 octobre  son assemblée générale au Temple des Mille Bouddhas à La Boulaye. Le Temple des Mille Bouddhas, quel étrange nom pour une assemblée de francs-maçons. Mais l’explication est simple et insolite : il s’agit de francs-maçons bouddhistes !

Cette fraternelle maçonnique a été fondée en 2007 et se définit ainsi:

L’Association Fraternelle « Les Compagnons du Dharma » a pour objet de rassembler dans un cadre international les francs-maçons bouddhistes et sympathisants bouddhistes afin de leur permettre de témoigner de leur expérience, la partager, étudier, approfondir et conjuguer les convergences entre les deux spiritualités.
L’association se veut éthique ; pour cela elle est signataire de la charte de la Fédération du Cercle Européen des Fraternelles. Elle est partenaire du centre bouddhiste « Paldenshangpa La Boulaye ». La lignée shangpa est avant tout une lignée de pratique. Elle organise des stages et édite une lettre trimestrielle. 

En dehors des aspects administratifs propres à une assemblée générale, cette fraternelle maçonnique a mis à son programme du weekend :

. Comment intégrer les 6 Paramitas dans notre vie quotidienne ? Les méditations seront conduites par Lama Eric du Temple des Mille Bouddhas et Jean-Marc Bazy, Maître Zen, membre de la fraternelle.

Comment Franc-Maçonnerie et Bouddhisme peuvent-ils nous aider dans notre monde moderne ? 

La vague New Age, très propice à attirer dans des sectes des personnes en recherche spirituelle, a largement contribué à développer une curiosité à l’égard du bouddhisme que la franc-maçonnerie n’a pas tardé à capter au gré de ses divers réseaux ésotériques.

Exemple de melting pot pour adeptes du New Age

Mais cette démarche est plus ancienne qu’il n’y paraît comme en témoigne la revue Le Symbolisme, « organe du mouvement universel de régénaration initiatique de la Franc-Maçonnerie » qui, dans son numéro d’octobre 1933 publie un article faisant la passerelle entre bouddhisme et franc-maçonnerie.

Notez le symbole qui illustre cette revue publiée par un mouvement précurseur d’une franc-maçonnerie de type new age, lié à la mouvance théosophique : une svastika au centre d’une étoile de David.

Un symbole utilisé aujourd’hui par la secte des raëliens en relation étroite avec les organisateurs de la révolution sexuelle.

Le gourou de Raël et le pendentif format géant de la secte
Le gourou de Raël en charmante et jeune compagnie…
La journée de la Swastika organisée par Raël. Ici en Asie…
Le gourou de la secte Raël et le pornocrate récemment décédé Hugh Hefner, patron de Playboy et disciple de Kinsey, serviteur de la révolution sexuelle

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :