Non seulement le président turc Erdogan a ouvert les frontières entre son pays et la Grèce et la Bulgarie mais il protège également les passeurs turcs qui aident les « migrants » à enter illégalement en Europe.

Il faut écouter l’un d’eux expliquer qu’il fait cela par patriotisme :

« Bien sûr je considère que c’est mon devoir. Je veux qu’ils partent d’ici pour que l’économie turque s’améliore. C’est tout ce qui compte pour moi. »

En Turquie, les « migrants » ne sont donc pas considérés un bienfait économique ni par le pouvoir ni par les Turcs mais dans l’Europe des bien-pensants c’est ce que l’on vend aux peuples !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    erdogan= macron = criminels = CPI pour génocides !

  2. Gauvin says:

    Trafic d’Être humains ,
    une mauvaise habitude dont les Turcs ottomans,sont coutumiers :

    “L’esclavage dans l’Empire ottoman constitue une importante partie juridique de l’économie et de la société de l’Empire ottoman jusqu’à l’interdiction de l’esclavage des peuples du Caucase au début du xixe siècle, bien que l’asservissement d’autres groupes soit resté autorisé. ”

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_dans_l%27Empire_ottoman

  3. Etienne says:

    A-t-on noté que Georges le calamiteux (soi-disant François) ne s’exprime pas (pour une fois) ni sur le nouvel afflux artificiel de migrants envahisseurs, ni sur le cynisme du maître-chanteur qui les mobilise pour un assaut dans les règles ?
    S’il avait un peu d’honneur et de dignité, Georges le calamiteux devrait nous faire (bien vite) son mea culpa et garder ses leçons de (pseudo) morale pour le personnage qui dirige la Turquie.
    Ces deux-là : Georges et l’autre, sont-ils moralement des jumeaux, ou des complices, ou les deux ?