Brou_koffi Brou Koffi est un inventeur de nationalité ivoirienne passionné d’électronique depuis son enfance, et qui a toujours voulu comprendre les mécanismes de fonctionnement des appareils électroniques. 

Né en 1983, sa passion ou sa vocation pour l’invention va le contraindre à abandonner ses études en classe de 3ème. Et pourtant, il invente sans avoir suivi d’études d’ingénieur. Toutefois, il précise qu’il lit des livres d’électronique pour comprendre les principes de base. 

Comme la plupart des inventeurs africains, ce jeune inventeur ivoirien manque de moyens financiers pour aller de l’avant. Aussi, pour subvenir à ses besoins et continuer à autofinancer certaines de ses inventions, Brou Koffi maintient et dépanne des appareils électroniques. 

Une de ses dernières inventions est un boitier qui protège les appareils électroniques et ménagers, les stabilisateurs et les élévateurs de tension en cas de forte perturbation sur le réseau électrique. Ce boitier est branché à une prise de courant. On peut ensuite raccorder d’autres appareils au boitier. Une fois branché, le boîtier met la tension (220 v) en attente. Cette phase d’attente est signalée par une LED clignotante rouge qui se trouve sur le boîtier. Après 30 secondes, la LED rouge s’éteint et l’appareil laisse passer le courant électrique vers les appareils qui lui sont raccordés. Cette phase est signalée par une LED verte. 

En résumé, en cas de perturbation sur le secteur, la LED rouge clignote. Le courant n’est plus distribué aux appareils qui sont branchés sur le boîtier. Après cette attente, au cours de laquelle le courant est stabilisé, le boîtier laisse enfin passer le courant électrique ; ce que signale alors la LED verte. Le nom donné à cette invention par son inventeur est « Prise Electronique Protecteur » dont l’acronyme est P.E.P. 

Il est vrai que l’Afrique a des problèmes de formation et de soutien aux inventeurs ; mais elle ne manque pas de talents. C’est un manque de vision, érigé en politique à l’échelle continentale, qui mine l’avenir d’une Afrique qui veut pourtant se développer et s’industrialiser.

prise_electronique

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :