attentat-en-isere

Un homme d’une trentaine d’années, “connu des services de police”, a été arrêté.

On en sait un peu plus sur les faits.

D’une part, une tête décapitée recouverte d’un drapeau islamiste a été retrouvée accrochée au grillage de la société Air Products le long de la RD311.

D’autre part, un véhicule a forcé l’entrée de la société vers 10h. Les témoignages évoquent deux personnes à l’intérieur de cette voiture cherchant à percuter des bonbonnes de gaz présentes sur le site. Une explosion dans l’enceinte de l’usine Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) a fait au moins deux blessés, dont l’un pourrait être un des deux terroristes.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Denis says:

    Pas d’amalgame!
    En plus, je n’ai jamais autant vu appliquer la présomption d’innocence quelque part que sur RTL à propos de cet individu…

    Mais la cerise sur le gâteau a été de lire :

    “Et s’il a pleuré à l’annonce de son nom, Yassin Salhi n’avait “aucune raison” de décapiter son patron, nouveau gérant de la société, selon Abdel Karim. “Il connaissait très peu cette personne. C’est dégueulasse. Il me paraissait vraiment doux et gentil”, a-t-il clamé. Et s’il ne comprend pas pourquoi il a fait ça, cet employé a assuré être à “100% avec sa famille” : “L’islam, c’est la solidarité”. “