N’étant pas plus bêtes que les autres, les adeptes de l’islam radical ont compris que notre société était maintenant mure pour tout gober. Et que, pour réussir leur entrisme politique, ils pouvaient se servir de tous les moyens, même les plus subtils, quitte à utiliser une musulmane apparemment soft, au visage d’ange et à la voix suave, lauréate dans une émission de variétés, “The Voice”. Manque de bol, cette “modérée” n’a pas pu effacer “ses erreurs de jeunesse ” : outre son manque de compassion – c’est le moins que l’on puisse dire – envers les victimes de terroristes islamistes, ses anciens posts et tweets révèlent aussi sa proximité avec Tariq Ramadam, à qui elle voue une admiration sans borne, et Sarah Magida Toumi, franco-tunisienne, présidente de Lallab (association proche des Frères musulmans) qui vient d’être nommée membre du Conseil Présidentiel pour l’Afrique… Il y a quelques années, la lauréate avait également partagé une vidéo en compagnie de Hassan Iquioussen, membre de l’UOIF ; lequel n’a jamais caché sa haine des juifs, “avares et usuriers” disait-il… Le parcours de la jeune femme en dit long sur la stratégie de conquête des islamistes et sur la soumission au communautarisme de toutes les instances médiatico-politiques du pays. Non content d’avoir déjà contaminé tous les déracinés et les acculturés de France en recherche d’identité, l’idéologie de l’islam radical s’installe maintenant, partout, allègrement, sur le désordre des idées et le manque de discernement généralisé.

Mais nos hommes et nos femmes politiques, dépassés par l’ampleur des dégâts de leurs incompétences, préfèrent continuer dans leur déni du problème. À cause d’eux, la France recule, toujours et encore, sous les assauts de l’islam conquérant. Sauf, heureusement, quand la réaction populaire devient un peu trop vigoureuse. Par contre, on a de quoi s’inquiéter sur les promesses d’Emmanuel Macron d’aborder la question de l’organisation du culte musulman. Comme si cela aller de soi. Pourtant, en tant que chef d’un État laïc, notre président devrait savoir que ce n’est pas à l’État de gérer les religions : elles doivent s’organiser elles-mêmes ! Pour respecter les lois de la République, si l’islam veut se faire accepter, sa propre réforme s’impose, car ce n’est pas à la République de se réformer pour accepter l’islam. Cette idéologie n’a pas à poser ses exigences, ni à imposer une visibilité accrue, déjà suffisamment désagréable et un peu trop pesante.

La religiosité de l’islam politique n’est qu’une tartufferie qui lui permet de collaborer activement à la dilution de la France dans le magma mondialiste. Pour les tenants du libre-échangisme financier, tout ce qui va dans son sens ou qui ne dérange pas son business, est une aubaine. On ne compte plus les marques de mode qui proposent des tenues islamistes ou tout au moins,, des voiles, en ne voulant pas voir le signifiant contre la liberté des femmes. Mais, c’est aussi simple que ça : le fric est au-dessus de tout autre considération ! L’islam fait vendre ? Alors vendons tout ce qui peut rappeler, de près ou de loin, cette idéologie. Tous ceux qui se fourvoient dans cette inextricable tromperie, en ne croyant voir qu’un bénéfice (?) à court terme, participent à la banalisation de l’islam radical.

Surtout, l’islamisme, outre son terrorisme, s’épanouit et ne se conforte que par nos institutions démocratiques dévoyées. L’incapacité et le manque de vigilance de nos responsables à comprendre la complexité de l’islam (religion et institution politique), font que les islamistes les plus déterminés, les plus intégristes, gagnent tous les jours un peu plus de terrain. Avant qu’il ne soit trop tard et sans attendre la prise de conscience -improbable – des nos élites complètement larguées, un sursaut populaire massif devient impératif. Plus que jamais, c’est nécessaire et urgent.

Claude PICARD

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Lucide

  2. Cadoudal says:

    “Mais nos hommes et nos femmes politiques, dépassés par l’ampleur des dégâts de leurs incompétences, préfèrent continuer dans leur déni du problème”

    pas d’ accord

    la République laïque , maçonnique , licrasseuse , VEUT l ‘islamisation de la France.

    le migrant mahométan est le moteur de la révolution nihiliste au XXI° siècle.

    il a succédé au prolétaire bolchevique pour détruire la civilisation chrétienne.

    • Geneviève says:

      Vous avez parfaitement raison, le migrant mahométan n’est qu’un outil de destruction au service des comploteurs talmudistes !

      • chellal says:

        Ressuscitez le vrai Christianisme et les vrais Musulmans n’en seront que satisfaits !

  3. On veut refaire l’islam de France, mais c’est un juif qui va s’en occuper, gilles kepel…c’est à mourir de rire
    C’est comme l’institut du monde Arabe financé par les wahabites saoudien mais dirigé par un juif (J.Lang), qui emploi la racialiste Houria Bouteldjah, avec un arabe à sa tête, la houria, elle aurait giclé..MDR
    Les musulmans regardent et rigole tellement c’est ridicule, maintenant si le peuple Français pense que cela vient des musulmans, alors ils sont encore plus bête que je pensais et ils méritent ce qu’il leur arrive.