israel-terroriste-mpi

La Bolivie a annoncé sa décision de placer Israël sur sa liste d’Etats terroristes en signe de protestation contre l’offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza. « Le gouvernement d’Israël ne respecte ni les conventions internationales ni les droits de l’homme », a déclaré ce mercredi 30 juillet, Eva Morales, président bolivien.

En 2009, après l’opération militaire israélienne Plomb durci, la Bolivie avait déjà rompu, tout comme le Venezuela, ses relations diplomatiques avec Israël et mis fin à un accord datant de 1972 qui permettait aux Israéliens de se rendre librement en Bolivie sans visa.

D’autre part, ce 29 juillet, le Chili et le Pérou ont rappelé leur ambassadeur en Israël, comme l’avaient fait quelques jours plutôt quelques jours plus tôt le Brésil et l’Équateur.

Le Chili, qui compte la plus forte population palestinienne en dehors du Moyen-Orient, a qualifié l’opération « Bordure protectrice » de « châtiment collectif à l’encontre de la population civile de Gaza ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires