Nous disons bien un état du Pacifique, de la zone pacifique donc, et non pas un « état pacifique », idée totalement incongrue qui ne germerait jamais dans l’esprit de personne…

La migration d’Israël en zone pacifique semblerait apparemment envisagée très sérieusement !

C’est l’inéluctable conclusion à laquelle est contraint d’aboutir le lecteur des médias de la propagande sioniste après l’incroyable tapage israélien orchestré à la suite de la publication de résultats de prévisions météorologiques, issus de l’imagination fertile de chercheurs israéliens – notamment des universitaires de Bar Ilan – qui ont « modélisé » avec un algorithme miracle, issu de la recherche allemande, les incidences climatiques supposées des fluctuations d’El Nino jusque sur… le climat israélien!

Pourtant même wikipédia l’explique très clairement:

https://fr.wikipedia.org/wiki/El_Niño#Étude_et_prévision_du_phénomène

« El Niño désigne à l’origine un courant côtier saisonnier chaud au large du Pérou et de l’Équateur mettant fin à la saison de pêche. Le terme désigne maintenant par extension le phénomène climatique particulier, différent du climat usuel, qui se caractérise par des températures anormalement élevées de l’eau dans la partie Est de l’océan Pacifique Sud, représentant une extension vers le Sud du courant chaud péruvien.

Il a été relié à un cycle de variation de la pression atmosphérique globale entre l’Est et l’Ouest du Pacifique, nommé l’oscillation australe, et les deux phénomènes sont réunis sous le titre de ENSO (El Niño-Southern Oscillation). »

El Niño est une conséquence régionale d’une perturbation dans la circulation atmosphérique générale entre les pôles et l’équateur. Son apparition déplace les zones de précipitations vers l’Est dans l’océan Pacifique et empêche la remontée d’eau froide le long de la côte de l’Amérique du Sud, ce qui coupe la source de nutriments pour la faune de ces eaux et nuit considérablement à l’industrie de la pêche. »

Le génie juif aurait donc – par le biais d’algorithmes – réussi à « démontrer » par modélisation, avec la complicité d’universitaires allemands, que cette perturbation, exclusivement sud-pacifique et accidentellement ouest-atlantique, serait susceptible d’altérer désormais gravement… le climat israélien ?

https://www.jewishpress.com/news/on-campus/bar-ilan-physicists-forecast-another-devastating-el-nino-in-2020/2019/12/31/

«Cette nouvelle approche du réseau climatique est très prometteuse pour améliorer la prédiction d’El Niño», a déclaré le professeur Shlomo Havlin, physicien lauréat du prix Israël de l’Université Bar-Ilan qui a participé au développement de l’algorithme.

«Les méthodes conventionnelles ne sont pas en mesure de faire des prévisions fiables sur El Niño plus de six mois à l’avance. Avec notre méthode, nous avons à peu près doublé le temps d’avertissement précédent », a souligné le physicien JLU Armin Bunde, qui a initié le développement de l’algorithme avec son ancien doctorant Josef Ludescher.

Hans Joachim Schellnhuber, directeur émérite de la recherche sur les impacts climatiques, a expliqué:

«Cette combinaison intelligente de données mesurées et de mathématiques nous donne des informations uniques – et nous les mettons à la disposition des personnes concernées.»

Il a souligné que la méthode de prédiction n’offre pas une certitude à cent pour cent: «La probabilité d’El Niño en 2020 est d’environ 80%. Mais c’est assez important. « 

Josef Ludescher a souligné: «Nous avions également prédit l’absence d’un autre El Niño en 2019 à la fin de l’année dernière. Ce n’est que depuis juillet que les prévisions officielles sont en accord avec les nôtres.»

L’équipe élargit actuellement l’algorithme afin de pouvoir prévoir la force et la durée du phénomène météorologique à l’avenir.

Les médias francophones de propagande israélienne ont aussitôt emboité le pas :

« Ce nouvel algorithme est un moyen prometteur de prédire El Niño », explique Shlomo Havlin, professeur primé au Département de physique de Bar-Ilan qui a aidé à développer l’algorithme. »

Et d’affirmer sans aucune justification, sans aucune preuve ; mais certainement pas sans arrière-pensée :

« Israël sera probablement confronté au phénomène El Niño en 2020 »

Voilà, c’est dit ! Le génie sui generis s’est exprimé : on a réussi à mettre Israël dans le coup !

« La véritable innovation est la capacité de l’algorithme à identifier la présence d’El Niño un an avant que le phénomène ne se produise réellement, doublant ainsi la période de prédiction de six mois de l’ancienne méthode. »

Le professeur Armin Bond de l’Université de Giessen est celui qui a initié le développement de l’algorithme.

«Les anciennes méthodes n’avaient aucun moyen de prédire de manière fiable El Niño plus de six mois avant l’événement. Ce nouvel algorithme double fondamentalement nos capacités de prédiction », explique Bond.

El Niño, qui s’accompagne de changements dans la pression atmosphérique, a tendance à provoquer de fortes pluies et des inondations dans les pays du Pacifique occidental comme le Pérou et des sécheresses dans les pays du Pacifique oriental comme l’Australie et l’Indonésie.

Avec l’ancienne méthode de prédiction qui n’offrait pas plus de six mois pour se préparer à El Niño, toutes les personnes affectées avaient très peu de temps pour se préparer aux résultats souvent dévastateurs du phénomène. »

https://infos-israel.news/israel-sera-probablement-confronte-au-phenomene-el-nino-cette-annee/

Vous aurez donc pu noter que personne dans la sphère scientifique n’évoque la moindre incidence certaine, réelle, de ce phénomène sur Israël encore situé aujourd’hui en plein cœur du proche orient, au fond de la méditerranée, mer quasi-fermée de surcroît !

Et cela risquerait de ne pas s’arranger car le phénomène de dérive continentale laisse supposer qu’on s’oriente vers une remontée de l’Afrique et une probable fermeture du détroit de Gibraltar !

(Les migrants devraient attendre, pour le désespoir des passeurs : ils n’auront alors plus besoin de bateaux !…)

Mais vous l’aurez compris, comme toujours, le problème pour Israël, c’est d’abord et dans tous les cas de faire parler de lui…

Claude Timmerman

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs
4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :