Le tout nouveau ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, a rencontré avant le sommet d’Innsbruck ses homologues autrichien et allemand, Kickl et Seehofer :

« Nous demanderons que l’Italie ne soit pas l’unique point d’arriver des immigrés. »

Leur pacte a été défini « l’axe des volontaires pour arrêter les débarquements » des immigrés en Europe. Et il pourrait être le point de départ d’une future collaboration en l’Italie, l’Autriche et l’Allemagne. « Les choses sont relativement simples, assure le ministre de l’Intérieur autrichien, Herbert Kickl. Nous sommes d’accord sur le fait que nous voulons mettre de l’ordre » et « envoyer un message clair que dans le futur il ne devrait pas être possible de piétiner le sol européen si on n’a pas le droit à la protection ».

« Dans le cadre de l’UE quelque chose est en train de bouger » accorde Seehofer.

« Finalement en Europe, déclare Salvini, on est en train de commencer à travailler sérieusement sur le problème de l’immigration. Limiter les départs, soutenir la Libye, et donner à Tripoli le droit aux rapatriements et à la redistribution des quotas d’arrivées. Nous demandons que l’Italie soit soutenue dans l’accueil et dans la gestion des arrivées et des rapatriements. »

L’esprit du pacte est moins d’immigrés, moins de débarquements, moins de morts.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :