Dans un centre d’accueil en Italie, à Potenza, trois clandestins, un Nigérian et deux Gambiens, ont estimé que l’État italien ne leur donnait pas assez d’argent.

Ils ont donc décidé de l’obtenir par leur propre moyen : ils ont séquestré le responsable de la structure “Global Service” et un de ses collaborateurs et les ont menacés : “Donnez-nous plus d’argent ou on vous décapite” !

Outre cette menace, rapporte la Gazetta del mezzogiorno, les trois ont poussé également les autres clandestins “à une vraie révolte”.

Les trois compères africains ont été arrêtés par la police appelée à l’aide par d’autres employés de la structure.

Le sud de l’Italie est littéralement envahie et saturée “par des immigrés de l’Afrique subsaharienne, absolument non gérable en terme d’intégration” a dénoncé Francesca Messina, la responsable régionale concernant l’immigration du parti Fratelli d’Italia-Alleanza nazionale :

“90% des immigrés ne sont pas une ressource mais un problème. Nous devons penser d’abord à notre communauté avant tout autre chose.”

Avant de recevoir cette immigration majoritairement musulmane qui arrive en Europe en exportant ses coutumes barbares et violentes.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :