Italie – Lorenzo Fontana, ministre de la Famille, issu de la Ligue et proche de Matteo Salvini, a proposé l’abolition de la loi Mancino, adoptée en 1993 et dite antiraciste et antifasciste. Il s’agit d’une loi liberticide assez similaire à la législation française Pleven-Gayssot.

Sur sa page Facebook, le ministre Lorenzo Fontana explique pourquoi il souhaite l’abrogation de cette loi.

“Les événements des derniers jours font de plus en plus clairement apparaître que le racisme est devenu l’arme idéologique des globalistes et leurs esclaves (certains journalistes et commentateurs mainstream, certains partis) pour pointer du doigt le peuple italien, l’accusant à tort de toute méchanceté, pour faire ressentir à la majorité des citoyens qu’ils sont coupables pour leur vote et pour la distance intolérable qu’ils ont pris avec la rhétorique de la pensée unique. Une arme idéologique subtile et dangereuse conçue pour orienter les opinions. (…) S’il y a donc un racisme, aujourd’hui, c’est principalement celui utilisé par le circuit mainstream contre les Italiens. La raison? Un peuple qui ne cède pas à la pensée unique et qui est conscient et fier de sa propre identité et sa propre histoire fait peur aux globalistes, parce qu’il est inexploitable. Il faut abroger la loi Mancino qui, ces dernières années, est devenue une des règles étranges utilisées par les globalistes pour envelopper d’un manteau d’antifascisme leur racisme anti-italien.”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :