Pendant que le nouveau gouvernement italien, inféodé à Bruxelles et à l’idéologie pluraliste et mondialiste, prête serment devant le président de la république italienne, Mattarrella, Matteo Salvini, l’ex-ministre de l’Intérieur, s’est exprimé laconiquement sur les réseaux sociaux.

Il a publié une photographie d’un crucifix, accompagnée de cette phrase :

« En protection et pour la défense de notre Italie, de nos valeurs, de notre culture, de notre identité et de notre liberté. »

Hier, le responsable de la Ligue avait commenté la formation du nouveau gouvernement :

« Le gouvernement des fauteuils, des chantages et des pouvoirs forts européens n’aura pas une longue vie. Opposition au Parlement, dans les municipalités, et dans les rues, finalement on votera et… on gagnera ! Je ne lâche rien et je ne lâcherai jamais mes amis, cela vient avant l’honneur des ministères. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :