L’économiste Jacques Attali, soutien du candidat d’En Marche, Emmanuel Macron, que d’ailleurs il avait découvert et présenté à François Hollande, celui qui prédit avec arrogance que «l’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures» parce que « dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société» et qu’il faut donc faire « de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité» a estimé il y a deux jours, après le passage chahuté de son poulain à Amiens sur le site Whirlpool, que le licencient des 300 employés de cette même usine n’était qu’«une anecdote. »

La gauche macroniste a tout de suite parlé de bourde et demandé à l’économiste “de se taire”, il n’en reste pas moins que cette petite phrase puante révèle qui est vraiment ce personnage cosmopolite qui sévit dans les ministères et auprès de l’élite socialiste française : Attali c’est le poseur humanitariste, immigrationniste, gaucho-bobo-radical-chic, qui se prend pour Dieu le Père, et qui n’a en fait d’amour pour le peuple et les petites gens que mépris et dédain !

 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

97 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :