Après dépouillement de plus de 99,9 % des bureaux de vote, Bolsonaro dispose de presque 11 millions de suffrages d’avance sur Fernando Haddad (Parti des travailleurs, extrême gauche).

Le dernier résultat partiel lui donne 57 780 490 suffrages contre 47 010 689 à Haddad (Parti des travailleurs). Son résultat définitif devrait se situer autour de 55% des suffrages exprimés.

Le 2e tour a moins mobilisé que le 1er, puisque le nombre de suffrages exprimés devrait être de 104,9 millions au 2e tour contre 107,1 miilions au 1er (pour 147 millions d’électeurs).

Sa victoire est presque aussi large que celle indiquée par les derniers sondages (56 ou 57% des suffrages) et permet aux nationalistes de diriger plus de la moitié de la population du continent américain: 328 millions d’habitants pour les Etats-Unis, 209 millions pour le Brésil, soit 537 millions pour ces deux pays pour 1 002 millions pour l’ensemble du continent américain.

7 autres pays d’Amérique sont dirigés par la droite: le Chili, la Colombie (nationaliste), le Guatemala (nationaliste), le Honduras, le Panama, Paraguay et le Pérou (conservateur catholique). Ce dernier pays a été consacré au Sacré-Coeur il y a un an.

Ces 9 pays à “droite” comptent actuellement plus de 674 millions d’habitants, soit plus des 2/3 de la population du continent américain.

Cependant, 6 pays sont dirigés par les communistes ou l’extrême gauche: El Salvador, Bolivie, Cuba, Mexique, Nicaragua et Vénézuéla.

4 sont dirigés par la gauche: le Costa-Rica (centre-gauche), l’Uruguay et le Canada (gauche) et l’Equateur (socialiste). On pourrait presque classer le Canada à l’extrême gauche tant Justin Trudeau, le premier ministre, est favorable à l’avortement, aux soi-disant “mariage” homo et à l’immigration massive.

3 sont dirigés par le centre: l’Argentine, Belize et la République Dominicaine.

Espérons maintenant que les 9 présidents de “droite” gouverneront réellement à droite et qu’il ne trahiront pas comme l’a fait Macri, le président d’Argentine, élu après une campagne anti-avortement et qui a néanmoins tenté cette année de faire légaliser l’avortement. Le Sénat argentin, heureusement, l’en a empêché par 38 voix contre 31.

Que Notre-Dame-de-Guadalupe protège l’Amérique!

Gontran PAUME

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !