Sur RMC, dans l’émission Team Duga, le jeudi 19 octobre, le pitre Jamel Debbouze a affirmé qu’il avait reçu la proposition de devenir “secrétaire d’Etat”.

“On m’a proposé d’être secrétaire d’État”, a-t-il déclaré sans préciser de quel ministère il s’agissait ni qui le lui a proposé ni quand. Vantardise guignolesque ou réalité affligeante ? Jamel Debbouze a bien du mal à clarifier ses propos. « A la… comment ça s’appelle…”, a-t-il bafouillé. Puis il ajoute simplement : “Un jour, on m’a proposé un gros poste comme celui-là” qu’il a “bien sûr refus锓parce que ce n’est évidemment pas (s)on métier”“Parce que je m’y ennuierais à mourir ; parce que c’est là où je serai le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué”, continue-t-il.

L’entretien continue dans la même confusion. “Il y a une forme d’espoir quelque part. Pareil pour Omar Sy (…) ! Notre acte politique, c’est de continuer à faire ce qu’on fait dans les meilleures conditions”.
Il est permis de douter de la véracité de ce qu’affirme Jamel Debbouze. Mais vu le niveau zéro de la politique actuelle et vu les relations qu’il entretient avec le monde politique, tout est possible. Alors, d’après-vous, qui lui aurait fait cette proposition saugrenue ?
Et si Jamel Debbouze devait un jour vraiment devenir secrétaire d’Etat, ne serait-ce pas préférable que ce soit dans le pays de son cœur dont il chérit visiblement avec grand respect le souverain ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :