Pour le pape François, Jésus était un migrant comparable à ceux des nos temps d’invasion. Ce fut d’ailleurs le thème de son sermon de la Nativité, durant la messe de Noël anticipée.

Le théologien et bibliste italien Tarcisio Stramare, dans un entretien à La Fede Quotidiana, a démonté cette thèse bergoglienne :

« La Sainte Famille, comme toutes celles de son temps du reste, avait bougé non pas en raison d’une migration mais pour répondre au recensement, se faire enregistrer et payer l’impôt prévu, un acte d’administration normale de l’époque. L’Évangile est clair. Peut-être l’allusion peut être appliquée au voyage en Égypte, mais aussi dans ce cas-là nous ne pouvons pas parler de migrants. A la lumière des actuelles catégories le voyage ou mieux la fuite en Égypte ne pourrait pas être qualifiée comme migration. Au maximum la Sainte Famille peut être considérée comme réfugiée ou exilée.

Honnêtement, je n’aime pas, et je parle en règle générale, ces relations avec l’actualité d’aujourd’hui et les catégories sociologique ou politique. Il est de mode aujourd’hui de dire que toute personne qui bouge est un migrant et il existe une tendance à instrumentaliser Jésus et la Sainte Famille à des fins politiques. »

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :