Les fins de mois sont difficiles pour tout le monde. La preuve ?

Le magazine « Rolling Stone », a découvert que des ancêtres de la chanson comme Johnny Hallyday, Charles Aznavour, et quelques autres, étaient forcés de pomper quelques centaines de milliers d’euros de subventions destinées aux « jeunes créateurs » pour arriver à survivre.

Oui, vous avez bien lu, des subventions d’aides aux « jeunes créateurs » attribuées par le fonds d’aide de la Société civile des producteurs phonographique (SCPP) sont allées dans les poches de jeunes débutants tels que Johnny Hallyday, Zazie, Eddy Mitchell, Chimène Badi ou encore Charles Aznavour.

Or, l’ex-ministre de la Culture Catherine Tasca confirme que ces subventions doivent « aider les jeunes créateurs qui ne sont pas encore connus ».


Hallyday, Aznavour, Mitchell, Zazie… Le… par ActuLePoint6medias

En 2015, Chimène Badi,  a reçu 184.912 euros de subventions pour son album « Au delà des maux ». Charles Aznavour a obtenu 166.470 euros pour « Encores ». Eddy Mitchell a touché 128.960 euros. Johnny Hallyday a récolté 115.932 euros pour « De l’amour ». Zazie n’est pas en reste avec 104.004 euros de subventions pour « Encore heureux ».

Puisqu’on vous dit que la jeunesse, c’est dans la tête… Et après cela, vous vous étonnerez que ces débutants de la chanson tiennent des discours politiquement corrects à chaque fois que le Pouvoir en a besoin.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires