C’est une mésaventure qui aurait bien pu mal se terminer dont a été victime le fondateur du site Numerama.com : Guillaume Champeau. Il a vu sa photo et son adresse mail diffusée avec sa profession sur le site de JSS News. Il aurait fait une quenelle dans l’ancien quartier juif de Vaison la Romaine devant la plaque « la juiverie »…sauf que ce n’est pas lui, peut-être un homonyme ? Heureusement, pour lui, ça n’a eu aucune incidence mais pour les autres ?

Cela fait depuis novembre que le fondateur du site JSS News : Jonathan-Simon Sellem  balance des données personnelles en révélant l’identité de personnes effectuant la quenelle. Mieux, il appelle à donner des informations, ce que j’appelle de la délation pure et simple. Bref, il mène sa petite vendetta personnelle. C’est devenu son travail à plein-temps. Adresse mail mais aussi scan du permis de conduire se sont retrouvés sur le net en libre consultation. Mieux, JSS News contacte les employeurs pour réclamer leur licenciement comme s’il pouvait se croire tout permis. Il ne s’agit pas de délation car, à leurs yeux, ils sont coupables donc ils sont dans leur droit. Jonathan-Simon Sellem assure qu’il ne cible que les prioritaires soit 1500 sur 8500 tout en assurant que tous les quenelliers seront identifiés. D’ailleurs, certains, qui ont été dénoncés, faisaient juste une quenelle devant un supermarché ou une banque. Comprenons qu’il agit seul et qu’il n’entend pas passer par la voie de la justice qu’il trouve trop lente. Bien sûr, il se dédouane de tout acte de violence que pourrait commettre la LDJ pour se venger. Il n’est pas responsable. Trop facile !

Le cas de ce journaliste, qui ne peut même pas porter plainte car le site est basé en Israël, montre toutes les dérives de cette « vendetta » personnelle sans aucun cadre légal. La police se serait d’abord assurée que ce soit la bonne personne avant d’agir. Cette traque, dont nous avions déjà parlé, est en place depuis novembre et continue. Si le député Meyer Habib, qui veut faire adopter une loi pour pénaliser la quenelle, n’est pas d’accord avec ses méthodes, on n’entend aucun politique sur ce sujet qui demanderait d’agir d’urgence. Les médias se font plutôt silencieux. Or de tels agissements sont graves car elles pourraient avoir de lourdes conséquences sur les gens. On est dans un état de droit et non de la loi de la jungle. Demain n’importe qui pourra-t-il donc se permettre de balancer des données personnelles de personne qu’il considèrera comme coupable ? Imaginez ce que cela donnerait. Il y a une justice et ce n’est pas pour rien. Cela pourrait même créer du trouble à l’ordre public mais chut…Valls est moins pressé d’agir. Il n’y a pas une justice JSS News et une justice française. Assistera-t-on à des scènes de lynchage ? Pourquoi aucun politique n’agit ? Attendent-ils qu’un drame se produise ? Ces méthodes sont révulsantes et sont loin de servir la communauté juive. Elles doivent cesser le plus vite possible.

JSS News a présenté ses excuses au journaliste mais assure que c’est sa première erreur soit une marge d’erreur de 0,50%…comme s’il fallait se donner bonne conscience alors que c’est totalement illégal. Cela n’empêchera pas le site de continuer qui assure que cela ne se reproduira pas mais qui  peut l’assurer ? Jonathan-Simon Sellem assure aussi avoir le soutien des époux Klarsfeld mais ceux-ci n’ont pas confirmé. On attend toujours une condamnation de ces actes graves et illégaux de la part de la classe politique !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :