Ce tournoi médiéval évoque l’art de la guerre.
Au rythme des chevaux et par le choc des armes, les chevaliers s’affrontent sans merci, dans un décor grandiose. Spectacle familial d’une durée d’un heure, places assises et ombragées.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. François says:

    Bonjour, A éviter absolument malgré l’affiche très traditionnelle !

    J’ai eu l’occasion d’y assister en famille en 2018, à notre grand regret.
    Ce spectacle est très politiquement orienté : à la gloire des cathares sous couvert de promotion de l’Occitanie, il présente la croisade contre les albigeois comme un ramassis de brigands sans honneur, prêts à toutes les traîtrises pour prendre la place forte. Le chef des croisés Simon de Montfort accumule les félonies et finit au pilori, et les spectateurs sont invités à le huer et le bombarder de boules en papiers distribuées par les artistes à la fin du spectacle ( vielle technique communiste de manipulation des foules, bien éprouvée en Chine notamment).

    En prime de grasses plaisanteries paillardes sur le mariage, et un contresens historique puisque le spectacle s’ouvre sur un soi-disant “mariage cathare”, la fiancée étant déjà enceinte, etc…alors que les cathares refusaient le mariage et mettaient en péril les fondements familiaux de la société, d’où leur condamnation par l’Eglise catholique !

    Le tout n’a rien de chevaleresque, même si le narrateur se gargarise de “fleur de chevalerie”
    A éviter pour les enfants notamment !