Pour l’honneur du lieu saint et du Christ, un « justicier » inconnu a fait la seule chose qu’il fallait faire : il est entré, dans la nuit du lundi 21 octobre, dans l’église de Sainte Marie in Traspontina, à Rome, où s’est déroulé le dimanche 20 octobre un rite païen-amazonien et a pris les statuettes Pachamama faussement attribuées à Notre Dame. Arrivé sur le pont Saint Ange, il les a jetées dans le Tibre. Maintenant les trois statues idolâtres, qui furent même portées en procession au pape François, voyagent vers la mer où elles seront englouties pour, enfin, s’unir à la nature…

Pour éradiquer le paganisme, il faut des manières fortes et la saine raison.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

15 commentaires