Le recul de la chrétienté partout en Europe n’est pas seulement due à l’invasion extra-européenne. Le verrou des Balkans qui avait jadis protégé la chrétienté a sauté avec la guerre de l’alliance atlantique en faveur des Albanais musulmans du Kosovo, à qui elle a donné la province contre toutes les lois internationales, alors qu’elle prétend s’opposer au rattachement de la Crimée à la Russie. Entre les deux: l’indépendance du Kosovo et le rattachement de la Crimée à la Russie, des différences fondamentales existent:  alors que les Criméens en grande majorité ont voté leur retour à la Russie, d’où ils avaient été exclus sans qu’on leur ait demandé leur avis, le Kosovo a été offert à une population étrangère à la Serbie, par les oligarques de Washington et leurs vassaux européens, sans la moindre consultation de la population.

Au Kosovo, toujours province de la Serbie -quoique occupée- l’OTAN s’est faite, durant la guerre, le faire-valoir de l’UCK, la prétendue Armée de Libération du Kosovo, qui n’est en réalité qu’une force armée mafieuse et criminelle qui aujourd’hui tient les rênes du pouvoir. Les enclaves serbes ont été encerclées de barbelés, dans lesquelles des populations décimées vivent en autarcie dans des paysages toujours marqués par la guerre. Tandis que les villes traditionnellement serbes sont hérissées de minarets.

Ce sont les fondateurs français de Solidarité Kosovo qui sont à l’initiative de ce film.

On admirera le courage et la détermination de la population assiégée des Serbes qui continuent d’opposer au Kosovo, le rempart de la chrétienté face au rouleau compresseur des mondialistes pro-islamiques et anti-chrétiens. Mais de plus en plus, en pleine Europe, les chrétiens du Kosovo sont assimilables à des “chrétiens d’Orient.

Le documentaire d’Eddy Vicken et d’Yvon Bertorello, s’est exporté avec succès en Serbie après avoir été chaleureusement accueilli « à domicile » en France. Pour rappel, ce film de 52 minutes a été diffusé en 2017 sur KTO Télévision Catholique, après une avant-première au mythique cinéma Le Grand Rex Paris. Il dévoile une chrétienté aux magnifiques valeurs ancestrales. En apparence fragile parce que menacée, cette chrétienté fait davantage figure d’une force morale exemplaire. Le grand public serbe a pu apprécier le film primé grâce à sa diffusion à plusieurs reprises sur la chaine de service public serbe, Radio Televizija Srbije 1.

Voir aussi:

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

34 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :