C’est une histoire belge racontée par le Canard enchainé dans son édition d’aujourd’hui 28 avril :

Mercredi 21 avril dernier, de retour de Belgique où il était invité pour une série d’interventions médiatiques, le professeur Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer et enfermiste acharné en ces temps covidiens, a été contrôlé à sa descente du Thalys.

« Grand commentateur de la crise sanitaire à la télé » rappelle le Canard enchainé, « sur le quai, un policier demande au distingué professeur, comme aux autres passagers, de présenter le test PCR de moins de 72 heures exigé de tout voyageur arrivant en France. Axel Kahn n’en a pas. Et quand le policier lui rappelle qu’‘’il en faut un pour rentrer sur le territoire national‘’ le scientifique s’énerve : ‘Je suis Axel Kahn, vous ne me reconnaissez pas ?‘’ La réponse négative du poulet déclenche une tempête : ‘’Je suis Axel Kahn, donc j’ai été vacciné parmi les premiers, donc je n’ai pas besoin de faire un test PCR ! Laissez-moi passer ! » Et lorsque l’agent lui rappelle que la règle est valable pour tout le monde, l’intéressé rétorque : ‘’Je m’en fous !‘’ »

Le Canard enchainé révèle dans son article qu’Axel Kahn l’avait assuré qu’il y avait erreur sur sa personne : « Ce n’est pas moi ! Je n’étais pas gare du Nord… » avant de reconnaître la réalité des faits.

ImageImage

Sur Twitter, le 27 avril, veille de la parution de l’article le concernant, Axel Kahn se défend en arguant que « personne ne l’avait informé d’une obligation de PCR récente ».

Image

Après l’histoire des dîners clandestins, cette nouvelle affaire de non-respect des mesures par un membre de l’establishment médiatique et scientifique tombe bien mal pour le gouvernement. Comme le souligne un ministre de Macron auprès du Canard : « C’est vraiment très moyen de la part d’un type qui passe son temps à donner des leçons et à critiquer les Français qui ne respectent pas les règles ». D’autant plus moyen qu’Axel Kahn est un ayatollah du confinement et a régulièrement sur les plateaux télé appelé à des mesures de restrictions plus radicales. Et un pourfendeur de tous ceux qui ne pensent pas comme lui, tout particulièrement de sa consœur dont il fut le directeur de thèse, la généticienne Alexandra Henrion-Caude qui s’oppose aux vaccins anti-covid à ARNm, plus proprement des thérapies géniques, dont il a condamné à maintes reprises « la dérive intégriste et complotiste ».

Axel Kahn c’est le donneur de leçon qui s’exonère des règles qu’il impose aux autres ! Ou une bonne histoire belge…

 Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :