La SAINTE MESSE est notre Trésor !  C’est le doux et grand bonheur de chaque catholique !

Au pied de l’Autel….au pied de la CROIX ! Quelle grandeur ! Quel honneur !

A l’appel de Civitas Bretagne, d’irréductibles bretons ont fait entendre haut et fort que la république ne peut ni limiter ni régenter les affaires de Dieu !

Samedi 22 novembre sur la place de la cathédrale saint Corentin de Quimper et dimanche 29 novembre devant la basilique Notre Dame du Paradis de Hennebont, les bretons ont imploré la Sainte Mère de Dieu avec ferveur et confiance !

Chapelet, chants et discours du représentant Civitas Bretagne ont rythmé les deux heures de notre présence   « revendicative !!! »

L’assistance à la Sainte Messe est notre devoir, c’est aussi bien évidemment notre droit !

Aussi, pour clôturer nos deux rassemblements, nous avons tous chanté avec ardeur : « Da Feiz hon Tadoù Koz »

Da feiz hon Tadou koz, ni pôtred Breizh-Izel,  

Ni ‘zahlc’ho mat atao !

‘Vit feiz hon Tadou koz, hag en-dro d’he baniel,

Ni holl en em stardo !

Feiz karet hon Tadou, morse ni ho nac’ho !

Kentoc’h ni a varvo ! (ter)

À la foi de nos vieux Pères, Nous, enfants de la Bretagne !

Nous serons toujours fidèles !

Pour la foi de nos vieux pères, Autour de cette bannière,

Nous serons tous unis !

Foi bien aimée de nos pères Jamais, nous vous renierons !

Plutôt mourir ! (ter)

Quel programme ! Unité autour de la foi et de la bannière… cette bannière c’est la MESSE !

Et comme nos vieux Pères, nous avons par ce cantique, renouvelé la promesse de ne jamais renier la Foi héritée de nos ancêtres !

Kentoc’h ni a varvo ! (plutôt mourir !)

L’email a bien été copié

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :