Chine – Chaque matin, une communication officielle précise le nombre de nouveaux morts et de nouveaux contaminés recensés sur les dernières 24 heures sur le territoire chinois. Ce matin, la Chine annonçait 242 nouveaux décès au cours des dernières vingt-quatre heures.

Cette annonce d’une augmentation sensible des décès était accompagnée d’une explication reconnaissant la nécessité de prendre en compte de nouveaux critères pour comptabiliser les victimes du Coronavirus. En conséquence, la communication officielle chinoise annonçait également plus de 15.000 nouveaux cas de contamination sur les dernières vingt-quatre heures.

Dans le même temps, des responsables locaux du parti communiste chinois ont été limogés, de même que des personnes chargées de la gestion sanitaire provinciale.

Combien de milliers de personnes déjà mortes ?

Tout ceci est bien l’aveu par les autorités chinoises d’avoir minimisé l’ampleur des victimes du Coronavirus sur son territoire. Mais cette réévaluation ne peut se faire simplement sur les vingt-quatre dernières heures. Et il faut donc se demander combien de milliers de personnes ont réellement trouvé la mort depuis le début de l’épidémie.

La réponse à cette question sera difficile voire impossible à obtenir. Si les autorités chinoises concèdent avoir jusqu’ici minimisé les chiffres des victimes, elles continuent d’autre part de gérer d’une main de fer la communication à ce sujet et les quelques audacieux qui investiguaient sur place et transmettaient des vidéos alarmantes de la situation dans les hôpitaux de Wuhan ont tout simplement disparu.

Situation catastrophique parmi le personnel médical chinois

De même, un autre fossé saute aux yeux entre la communication officielle chinoise au sujet de construction d’hôpitaux gigantesques en des temps records et la réalité de ce qui se passe à l’intérieur de ces hôpitaux. Plus de 500 membres du personnel médical ont déjà été contaminés, selon les données officielles. Combinaisons et masques sont en quantité très insuffisantes pour les médecins et infirmiers qui travaillent dans des conditions épouvantables, enchaînant souvent huit heures de suite sous ces combinaisons sans pouvoir ni boire, ni manger, ni aller aux toilettes, obligés de porter des couches pour adultes. Par ailleurs, ces hôpitaux ressemblent à de véritables mouroirs et les milliers de malades y sont abandonnés dans le dénuement le plus total, rassemblés dans de vastes halls transformés en dortoirs collectifs où chacun s’époumone à côté de ses voisins fiévreux.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs , ,
3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :