Direction Bouzy-La-Forêt situé à l’est d’Orléans ! Ici, ce monastère tout neuf a été fondé en 1999, et abrite une communauté de sœurs bénédictines, qui suivent la règle de saint Benoît « Ora et Labora » (« prie et travaille »). Particularité : les sœurs produisent presque en secret une lotion naturelle aux nombreux bienfaits, dont la recette remonte au XVIIe siècle…! Allez c’est parti, Divine Box vous raconte tout sur le monastère de Bouzy-La-Fôret : son histoire et son artisanat !

 

Vue aérienne du monastère de Bouzy-La-Fôret à l’orée de la forêt d’Orléans © monastère de Bouzy-La-Fôret

 

L’origine de Bouzy-la-Forêt

L’histoire de la communauté bénédictine de Bouzy-la-Forêt remonte au XVIIe siècle, avec la Congrégation des Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire. Cette congrégation est fondée à Poitiers en 1617 par Madame d’Orléans (cousine d’Henri IV) suite à la demande du pape Paul V. Elle quitte alors l’ordre de Fontevraud, et fonde avec l’aide du père Joseph du Tremblay (conseiller de Richelieu) les Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire. Rapidement la communauté rayonne et grandit. Un premier monastère est ainsi fondé en 1638 à Orléans. La vie y est paisible jusqu’à la Révolution, période qui vide et disperse le monastère de ses habitants…

Finalement, un petit groupe de moniales reprend clandestinement la vie monastique dès 1800. Ces dernières s’installent alors derrière la cathédrale d’Orléans, où elles resteront jusqu’en 1956.

 

Les bénédictines se retrouvent dans l’église pour les offices chaque jour © Monastère de Bouzy-la-Forêt

 

Le monastère de Bouzy-La-Forêt pointe le bout de son nez !

Par la suite, les sœurs déménagent à plusieurs reprises. Et notamment pendant la Seconde Guerre mondiale, car leurs bâtiments ont été endommagés par le conflit… Elles s’installent alors à Saint-Jean-de-Braye en 1960 où la communauté de Vendôme les rejoint pour apporter de la jeunesse ! Malheureusement, les bâtiments sont trop vétustes et doivent être remis aux normes. La communauté prend ainsi la décision en 1993 de déménager à (roulements de tambour) … Bouzy-la-Forêt ! Le nouveau monastère est achevé en 1999. Les sœurs peuvent enfin s’installer !

L’Église toute neuve du monastère de Bouzy-La-Forêt © Abbaye Notre-Dame de Sénanque

 

Le monastère de Bouzy-la-Forêt aujourd’hui

Aujourd’hui, la communauté bénédictine compte treize moniales bénédictines. Au sein du monastère, les sœurs suivent la règle de saint Benoît : « Ora et Labora » (« prie et travaille »). Elles débutent ainsi leur journée avec une prière et poursuivent avec une production d’artisanat monastique. Le premier des sept offices quotidiens commence dès 6h30 ! Ensuite, elles produisent notamment la fameuse Eau d’Émeraude dont les soeurs sont les seules à connaître les secrets de fabrication…

 

Soeur Elisabeth de la Trinité dose le remplissage de l’Eau d’Émeraude avec une pédale © la République du Centre

 

L’Eau d’Émeraude, qu’est ce que c’est ?

<

p style= »text-align: justify; »>L’Eau d’Émeraude, c’est une lotion pour la peau et l’hygiène buccale que les bénédictines de Bouzy fabriquent à partir de miel et de plantes aromatiques, selon une recette transmise de génération en génération depuis le XVIIe siècle. L’Eau d’Émeraude est notamment célèbre grâce à Madame de Sévigné, qui après avoir été blessée à la jambe par un accident de carrosse, écrit à sa fille : « Je mets de l’Eau d’Émeraude si agréable… sur ma jambe… elle console et perfectionne tout ».
 Les lettres sont datées du 20 Juin et du 1er Juillet 1685 !

Eh oui, ça remonte… ! En effet, peu de temps après la fondation de la congrégation des bénédictines du Calvaire, un apothicaire confia la recette secrète de l’Eau d’Émeraude à une future religieuse qui travaillait à ses côtés, en lui assurant qu’« avec cela, tes sœurs ne manqueront jamais de pain ». Depuis quatre siècles maintenant, les sœurs se transmettent de générations en générations la recette de l’Eau d’Émeraude dont le succès ne faiblit pas ! L’Eau d’Emeraude a en effet de nombreuses vertus : par exemple, lutter contre les petits rhumes de l’hiver, ou purifier et cicatriser les petites plaies et coupures sur les jambes ou le visage… Mais, si vous voulez trouver d’autres bienfaits de l’Eau d’Émeraude voici un guide d’utilisation de l’eau d’émeraude !

 

L’Eau d’Emeraude du monastère de Bouzy-la-Forêt © Divine Box

Et maintenant, pour découvrir le monastère de Bouzy-la-Forêt ?

Pour vous procurer l’Eau d’Émeraude du monastère de Bouzy-la-Forêt, le mieux serait de vous rendre directement sur place, et en profiter pour faire un coucou aux sœurs : Monastère Notre-Dame, 73 Route de Mi Feuillage, 45460 Bouzy-la-Forêt ! D’ailleurs, pas loin, vous pourrez saluer aussi les frères bénédictins de l’abbaye de Fleury. Sinon, cliquez ici pour acheter en ligne l’eau d’émeraude du monastère de Bouzy-la-Forêt !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :