L’Eglise catholique continue de reculer, voir de s’effondrer, au Chili à l’instar du reste de l’Amérique latine. Une enquête vient d’être diffusée par biobiochile.cl qui ne se gêne pas pour faire le lien entre cet état de fait et l’institution de la liberté religieuse dans le pays il y a 150, le 27 juillet 1865.

L’effondrement du catholicisme est prégnant : de 2006 à 2014, le nombre de chiliens se déclarant catholiques, ce qui ne veut pas dire pratiquants, est passé de 70% à 59%, soit une chute de 11% en 8 ans. Dans le même temps les sectes protestantes progressent ainsi que l’athéisme.

Les statistiques annuelles du Vatican visant à démontrer que l’Eglise catholique continue de progresser ainsi que les shows médiatiques comme les JMJ ne doivent tromper personne : l’influence de l’Eglise diminue sur tous les continents, y compris sur ceux qui sont présentés comme étant très catholiques. Un clergé et des pratiquants vieillissants masquent mal l’apostasie des nations minées par le matérialisme et le libéralisme, ainsi que par le relativisme diffusé par l’Eglise elle-même depuis le concile Vatican II via notamment la liberté religieuse et œcuménisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :