cour-interamericaine-des-droits-de-lhomme

La Cour inter-américaine des droits de l’homme a publié, en avril dernier, une résolution obligeant le Costa Rica de cesser d’être le seul pays au monde interdisant la fécondation in vitro. La controverse quant à savoir si les cliniques devaient permettre la fécondation in vitro, existe depuis que la Cour constitutionnelle a estimé en 2000 que la fécondation in vitro violait le droit à la vie car des embryons sont éliminés  au cours de la procédure.

La nouvelle législation imposée par une juridiction supranationale permet à toutes les cliniques privées qui souhaitent appliquer la technique de reproduction artificielle de demander au ministère de la Santé une inspection préalable qui leur donnera un certificat pour pratiquer la fécondation in vitro.

Cependant, à ce jour, un seul centre privé a demandé l’autorisation de pratiquer la fécondation in vitro.

Le Centre Fecundar est le seul à avoir reçu l’autorisation du ministère de la Santé pour appliquer cette technique qui demande la manipulation de gamètes et la destruction d’embryons déterminés. 
Le centre Fecundar, qui effectue déjà au Panama des fécondations in vitro, présente sur son site ses tarifs et les conditions que doivent observés les patients.
Les dépenses de base (tests et examens psychologiques), qui ne garantissent pas la conception, se montent à 3.200 euros auxquels il faut ajouter les soins cliniques et d’autres services. Un « catalogue de services » est également présenté : congélation d’ovules et d’embryons (900 euros) jusqu’à donneuse d’ovules (7.200 euros) ou de sperme (450 euros). A titre d’indication, le revenu mensuel moyen par habitant au Costa Rica s’élève quant à lui à 728 $ soit 650 €,
La clinique indique également que le taux de réussite après le traitement ne dépasse pas les 47 % dans le cas où les ovules sont ceux du propre patient et de 65 % dans le cas de don d’ovules.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :