C’est l’agence de presse syrienne Sana qui le révèle : “l’organisation terroriste Daesh a détruit la façade du théâtre romain et le Tetrapyle dans la ville de Tadmur » l’antique cité syrienne de Palmyre, dont le site archéologique est classé patrimoine de l’humanité. Les djihadistes au drapeau noir l’ont reprise en décembre dernier.

«Des sources locales nous ont informés que Daech a détruit le tétrapyle, un monument de 16 colonnes, et des photos satellites reçues (jeudi) de nos collègues de l’université de Boston montrent des dommages à la façade du théâtre romain», a déclaré à l’AFP Maamoun Abdelkarim. «La bataille pour Palmyre est culturelle et pas politique. Je n’ai pas compris comment la communauté internationale et les acteurs du conflit syrien ont accepté que Palmyre tombe», a-t-il ajouté.

Le Tétrapyle, d’époque romaine, est considéré un des joyaux architectonique de l’ancienne cité. Construit sous Dioclétien, c’est un monument carré qui consiste en un soubassement soutenant quatre ensembles de quatre colonnes, une seule de ces colonnes est d’origine, en granite rose égyptien.

Communément, on estime que Daesh, et les Talibans, fous d’Allah, djihadistes en général, détruisent les monuments anciens d’avant l’ère musulmane. De sources officieuses, on peut se demander si ces destructions filmées ne cachent pas des spoliations qui alimentent le marché de l’art souterrain et les collections de milliardaires sans scrupules…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :