Nata­cha Polony après avoir été remerciée par Paris Première la semaine dernière, s’est faite virer d’Eu­rope 1 par cour­rier cette semaine. Natacha Polony est (ou était) un des rares esprits un peu indépendants du monde des médias dominants, elle l’a prouvé en prenant de plus en plus d’indépendance au cours de cette année de campagnes électorales en pointant certaines tares du système oligarchique élevé à la puissance 10 par le Système Macron, ainsi que le démontre l’abstention massive des élections législatives qui permet aux députés d’En Marche d’avoir la majorité absolue à l’Assemblée avec à peine 15% du corps électoral. 

La saison 2016–2017 se termine de façon plutôt brutale pour Nata­cha Polony. La semaine dernière, la jour­na­liste qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche, se voyait remer­ciée par Paris Première. Son émis­sion Polo­nium n’étant pas recon­duite à la rentrée. Aujourd’­hui, ce sont nos confrères de Pure­me­dias qui nous apprennent que c’est son autre employeur, Europe 1, qui vient de sèchement lui envoyer une lettre de licen­cie­ment sans entretien préalable. Contactée par les journalistes, l’ex-tête à clash d’On n’est pas couché accuse le coup. « Je suis surprise d’avoir reçu ce cour­rier, a-t-elle déclaré. Je m’explique difficilement cette déci­sion. On discu­tait, on m’avait juste dit que la revue de presse (qu’elle animait tous les matins aux côtés de Thomas Sotto, lui aussi viré ndlr) allait conti­nuer mais avec quelqu’un d’autre. » En interne, chez Europe 1, il se dit que la porte n’est pas tota­le­ment fermée à Nata­cha Polony. « Nous avons mis un terme à la plupart des contrats de la grille en cours », s’est justifié un cadre de la radio. Sur le carreau pour la rentrée, Nata­cha Polony s’avoue désar­mée…  « Pour l’ins­tant je suis sans rien, a-t-elle conclu. Je cherche du travail. »  Source Voici

Natacha Polony fait penser aux évictions précédentes d’Eric Zemmour…

Natacha Polony réagissant aux résultats du second tour des Législatives (Vidéo ci-dessous), estime que les Français craignent une forme d’ “absolutisme” du régime Macron. C’est ce que révélerait, selon elle, la forte majorité d’abstentions. Gérard Colomb confirme la volonté du régime de gouverner par ordonnances. On constate dans ce débat l’enfumage habituel sur la prétendue victoire de la France insoumise dont le groupe parlementaire ne représente pourtant qu’un nombre d’électeurs bien inférieur à celui du FN qui a beaucoup moins d’élus. Le parti de Mélenchon sera donc sur-représenté alors que le FN sera amplement sous-représenté.

Lire aussi:

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :