Une note de la direction de la police met en garde ses agents contre l’utilisation de l’application WhatsApp.

Selon cette note destinée à tous les services, WhatsApp fait l’objet depuis quelques mois de “tentatives de compromission“, entendez d’espionnage.

La direction de la police demande donc à l’ensemble de ses agents de cesser l’usage de WhatsApp et de lui préférer Tchap, une application équivalente mais française, car “les messages privés y sont chiffrés de bout en bout et stockés en France“.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :