L’information est passée quasiment inaperçue, simplement soulignée par un tweet enthousiaste de l’ineffable Marlène Schiappa et quelques articles de la mouvance “féministe” : la Femen Inna Shevchenko participait de façon officielle au G7 de Biarritz, désignée par la Macronie pour siéger au Conseil consultatif pour l’égalité femmes-hommes du G7 et se retrouver à la même table que le président de la république.

Certes, il fallait un œil très attentif pour la reconnaître. Pour l’occasion, elle avait adopté un look très embourgeoisé, loin de l’image d’hystérique dépoitraillée enchaînant les provocations antichrétiennes, les blasphèmes, les profanations et les séances d’exhibitionnisme sous l’objectif des photographes de presse et des caméras de télévision.

Pourtant, c’était bien elle.

Dès leur arrivée en France, l’ukrainienne Inna Shevchenko et son mouvement Femen avaient bénéficié d’évidentes collusions avec différents cercles du Pouvoir. Mais Inna Shevchenko apparaît désormais de plus en plus officiellement comme une interlocutrice appréciée lors des rendez-vous du Nouvel Ordre Mondial.

Récompensée par la franc-maçonnerie, puis invitée par Jacques Attali au Global Positive Forum, la voilà à un sommet du G7.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. En toute logique Schiappa aurait dû se mettre dans la même tenue que Inna Chevevchenko. Cela aurait évité des frais inutiles au contribuables.

  2. Simon says:

    Elle n’aurait pas eu la même reconnaissance après avoir profané une mosquée ou une synagogue…

  3. marco says:

    Parfait ,,super impec ,,et pan dans la gueule aux “”catholiques “qui ont veaute tipede ,,,helas ,leur pathologie est incurable ,a l instar des “chiens “tenus en laisse a la gay pride ils se complaisent a se faire ch,,,dessus et fouetter .c est endemique et futur ,,,mais la ,,quels catholiques feront leurs remise en cause ?J aime la Torah et ses fideles ,,Moise ,David ,Josue ,Elie et d autres auraient fait la guerre a ces ordures .,pas des bizounourseries mievres et masochistes .

  4. auraient-ils des sponsors communs ?

  5. jean francois bollens says:

    MB : Vous n’insinueriez pas Georges Soro peut-être, ne finançait-il pas ces femels, entre autres ?

  6. brugiere says:

    Nous savons tout cela mais il est bon d’avoir des piqures de rappel.
    Cette chienlit progressiste au pouvoir est à vomir.
    mais je vois que la vraie droite est en bonne voie de perdre les futures élections. à paris, en France… partout.

  7. C’est à vomir! Comme dit l’adage : Les semblables s’attirent.

  8. Je croyais qu’elle s’était suicidée?…

  9. J’ai lu quelque part qu’elle avait été rejeté par le groupe, lui-même en déliquescence. Les Femen ne se sont manifesté qu’une seule fois en France depuis 6 ans. Inna Chevevchenko est ukrainienne et n’a rien à faire au G7. Elle y est pour quoi ? Que représente-t-elle ? Pourquoi Macron l’a invité ? Une gaffe de plus.

    • Anita says:

      A noter par contre que Sarah Winter (pseudonyme de militante de Sara Fernanda Giromini), la fondatrice des Femen au Brésil en 2012, puis militante du mouvement pro-bisexualité « Bastardxs », a présenté ses excuses aux chrétiens pour les offenses des ultra-féministes et est devenue pro-vie à la naissance de son second enfant (le premier fut avorté) : « Ce n’est pas une chose facile à faire, mais je demande pardon aux chrétiens pour nos protestations féministes… Nous sommes allées trop loin. »
      https://www.youtube.com/watch?v=lvRaZ5ws2f4

      Ce revirement fit beaucoup de bruit au Brésil où « Sarah Winter » avait notamment défrayé la chronique en posant à moitié dénudée avec une autre fille, toutes deux s’embrassant devant l’église de Notre-Dame de la Candelaria à Rio de Janeiro, en janvier 2014. Tournant le dos au mouvement dont elle a été l’une des dirigeantes (mais qu’elle a quitté dès 2013 en dénonçant son « business »), elle accuse les Femen de former « une secte qui promeut la destruction de la famille traditionnelle et de toutes les valeurs morales de la société ». Elle milite à présent dans un groupe appelé « Pro-Femme » qui rejette le féminisme et l’idéologie du genre.

      Mais Macron a préféré nommer cette Inna Shevchenko au conseil consultatif pour une plus grande égalité entre les femmes et les hommes ! Alors qu’elle représente avec les Pussy Riot, la fin de la dignité de la femme :
      https://effondrements.wordpress.com/2012/10/01/les-pussy-riot-ou-la-fin-de-la-dignite-de-la-femme/

  10. Laguerre says:

    Jean-Pierre Dickes.
    Tout à fait d’accord avec vous. Que vient faire cette folle dingue à une pareille réunion? En quelle qualité se trouve-t-elle invitée à la table des grands de ce monde? Copine attitrée de Mme Macron… ou de Monsieur? Connaissant l’appétence de l’intéressé pour les créatures sulfureuses, quoi d’étonnant, au final?

  11. Chantal Fouché says:

    Les réussites dont la Macronie se prévaut sur le plan économique lui permettent de masquer les choix honteux de ses complaisances sociétales. Qui a conscience de cela ? Du poids que l’on donne à l’argent alors qu’il autorise les pires horreurs !
    Qui fait le lien entre ce vieux monde déboussolé et le feu de l’ Amazonie ?
    Macron a beau jouer les vertueux écologues, toute sa conduite contredit ses propos.