Abel Clarin de La Rive (1855 – 1914) était un historien, essayiste, journaliste et militant antimaçonnique français. Il avait pris la direction de l’hebdomadaire France chrétienne antimaçonnique en janvier 1896, publication, qui devint ensuite La France antimaçonnique. Il dirigea aussi le Conseil antimaçonnique de France.

Son volumineux ouvrage La femme et l’enfant dans la franc-maçonnerie universelle fut publié en 1894. Il est aujourd’hui réédité par les éditions Saint-Rémi. L’auteur s’attache à démontrer comment la Maçonnerie universelle accomplit une œuvre essentiellement luciférienne en cherchant par tous les moyens dont elle dispose à corrompre moralement et physiquement l’Homme, la Femme et l’Enfant, à les éloigner de la Foi catholique, à saper les fondements de la Famille, à semer la discorde au sein des foyers, à propager le vice sous toutes ses formes. Dans ce objectif, la femme est une cible de choix de la secte maçonnique.

L’auteur cite le Bulletin du Grand Orient de France du mois de décembre 1893, présentant les Vœux votés pendant le Convent de 1893 de cette obédience maçonnique :

“L’une des conquêtes à faire, c’est la femme, et quand elle sera complètement acquise à la franc-maçonnerie, les maçons pourront déposer leurs glaives et déposer leurs cordons : le but sera atteint. “

Cet ouvrage extrêmement bien documenté est une mine d’informations référencées et se révèle très utile pour comprendre l’origine de ce à quoi nous assistons aujourd’hui, notamment avec l’essor du féminisme, en vérité contraire au bien de la femme. Mais cela va bien plus loin que cela. En découvrant l’existence, en Amérique, de l’Ordre Androgyne des Amazones, comment ne pas songer à la banalisation actuelle de l’androgynie, si chère au lobby LGBTQI. L’intérêt de l’ouvrage se trouve renforcé par le fait qu’il traite de la franc-maçonnerie à l’échelon universel. Au-delà de tout ce qui concerne la franc-maçonnerie en Europe en général, et en France en particulier, ce livre nous dévoile des informations sur la franc-maçonnerie américaine ou encore sur les femmes turques en maçonnerie, sur les ateliers maçonniques en Chine et sur les loges au Mexique. Bref, c’est un ouvrage à recommander à quiconque veut s’intéresser en profondeur aux méfaits de la franc-maçonnerie.

La femme et l’enfant dans la franc-maçonnerie universelle, A. de la Rive, éditions Saint-Rémi, 746 pages, 35 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !