Christiane Taubira est dangereuse dans tous les domaines. Sa dernière intention est de dépénaliser la conduite sans permis et la conduite sans assurance, en sanctionnant ces délits d’une simple amende de 500 euros.

Il faut dire que le gouvernement est confronté à un problème qui perdure : la répression est telle sur les automobilistes que ces derniers sont de plus en plus nombreux à perdre leur permis de conduire, et donc à rouler sans assurance.

La solution est donc de relâcher l’étau qui écrase les citoyens honnêtes dont la voiture est souvent un outil de travail, en supprimant le permis à point pour le remplacer par un permis définitif – sauf en cas de délit grave. Ainsi on ne verra plus de permis supprimés à cause du cumul d’infractions bénignes, et ceux qui n’ont pas passé le permis seront toujours dissuadés de conduire sans permis.

Or le projet Taubira, non seulement ne va pas permettre à ces victimes de la répression de la route de trouver une solution mais va réellement augmenter la criminalité sur la route, en envoyant un signal très négatif à une population délinquante qui conduira d’autant plus facilement sans permis et sans assurance.

Et qui paiera ? Le contribuable toujours, et plus précisément ceux qui alimentent le fond de garantie permettant de couvrir les victimes des non assurés, à savoir ceux qui s’assurent. Mais il est vrai que ni la justice, ni le bien commun, ni l’argent du contribuable n’intéressent la ministre de la justice.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :