Le district allemand de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X confirme les bruits concernant un futur « déménagement à Wangs » de l’évêque conciliaire de Coire, Mgr Huonder, dans un article paru dans le n° 482 de Mitteilungsblatt, son bulletin mensuel officiel.

Intitulé Déménager à Wangs, l’article retrace les futures modalités d’installation de Mgr Huonder dans une école de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X sise en Suisse :

L’Institut Sancta Maria, l’école secondaire pour garçons avec internat à Wangs, en Suisse, accueille un nouveau résident important après Pâques : Mgr Vitus Huonder. L’évêque sortant de Coire y passera sa retraite.

Le 23 janvier 2019, le journal Sargansländer a publié un article de Denise Allig, qui est retranscrit ici dans une version légèrement abrégée.

Le rapport selon lequel Vitus Huonder se retirerait à Wangs après son temps comme évêque de Coire est correct, a déclaré le porte-parole de l’évêque, Giuseppe Gracia mardi au Sarganserländer, ce qui a ainsi confirmé un compte-rendu de Die Ostschweiz. « Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la mission donnée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi à Rome à Mgr Vitus consistant à maintenir le contact avec la Fraternité Saint-Pie-X », explique le porte-parole de l’évêque. L’institut dans lequel Mgr Huonder va passer sa retraite appartient à la Fraternité Saint-Pie-X, qui est considérée comme conservatrice.

L’évêque de 76 ans, Mgr Huonder, devrait démissionner de son poste d’évêque de Coire en avril. Il avait déjà offert sa démission au pape au printemps 2017 en raison de son âge. Le Pape avait donné son consentement, mais seulement à Pâques de l’année en cours.

« C’est une grande joie pour nous. »

L’abbé Firmin Suter, Recteur de l’Institut Sancta Maria et prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X depuis 2006, a exprimé hier sur demande et au nom de toute la communauté, leur joie de l’arrivée de Mgr Huonder. « Oui, c’est une grande joie et un honneur spécial pour nous tous », a déclaré l’abbé Firmin Suter. Mgr Huonder s’était déjà présenté aux élèves et avait gagné leur sympathie, parce qu’il est un évêque au cœur ouvert et franc, explique l’abbé Suter. « C’est génial de pouvoir offrir une maison à un tel évêque. » Ils n’ont jamais osé rêver de cela. « Quand Mgr Vitus Huonder nous a contactés pour la première fois, nous nous sommes interrogés sur le motif possible de son appel », poursuit le prêtre. « Lors d’une conversation personnelle, il a exprimé le souhait de pouvoir passer sa retraite avec nous. »

Des vœux modestes pour le nouveau logement

Mgr Huonder n’a fait aucune demande. « Son seul souhait était de pouvoir emménager dans une pièce de notre institut avec de la place pour un bureau et une étagère », a déclaré l’abbé Suter. Bien sûr, il dispose d’une petite chambre avec salle de bain et d’une chambre comme bureau.

Pas de télévision ou d’Internet disponibles

Comment la future maison de Mgr Huonder sera-t-elle équipée ? « Le bureau de l’évêque Huonder a un balcon. La télévision et l’accès à Internet ne sont pas fournis. Je pense qu’il préfère passer quelques heures devant le Saint-Sacrement dans la chapelle plutôt que devant un écran », explique l’abbé Firmin Suter. Sur l’avenir de la vie de Mgr Huonder, il explique que la Fraternité est une association sacerdotale avec une vie communautaire : « Nos prêtres cultivent la prière commune, la liturgie, les repas en commun et aussi les échanges sur toutes sortes de sujets. »

Normalement, la journée de Mgr Huonder dans l’avenir ressemblera à ceci : 6h15 : Prime ; 6h40 : Sainte Messe ; 7h30 Petit déjeuner, 12h15 Sexte suivie du déjeuner ; 18h30 : Rosaire suivi du dîner ; 20h30 : complies. Entre les deux, il trouvera beaucoup de temps pour étudier, prier, méditer et discuter. L’abbé Suter a également souligné que les temps d’adoration dans la chapelle de Fatima étaient publics : « Ceux qui veulent faire l’expérience d’une Messe en latin sont les bienvenus. » (Traduction de F. de Villasmundo)

Pas de télévision, ni d’internet, temps de prières, mission de maintenir les contacts entre la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et la F.S.S.P.X. mais toujours aucune déclaration doctrinale de la part de cet évêque conciliaire démontrant son rejet des doctrines mortifères de Vatican II et sa conversion réelle à la Tradition de l’Église catholique.

Il est donc pour l’instant tout-à-fait impossible de comparer cet évêque moderniste et progressiste au défunt évêque philippin et ami de la FSSPX, Mgr Lazo : lors de son retour à la Tradition en 1998, ce dernier émis, publiquement et courageusement, une magnifique profession solennelle de foi dans laquelle il rejetait fermement « les réformes post-conciliaires du deuxième concile du Vatican (…) planifiées pour la destruction de la Religion Catholique fondée par Jésus-Christ. »

Mgr Huonder, un agneau ou un loup dans la bergerie ?

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

7 commentaires

  1. jeremy says:

    La Fraternité n’ abjurant pas ses Hérésies, continu son cheminement logique vers l’ absorption par la Secte conciliaire.C’est un châtiment d’ aveuglement qui est en cours.Le réveil sera douloureux.

  2. Tuustotusegosum says:

    J’ai toujours avec regret constaté certains articles sur MPI avec un parti pris contre la FSSPX. Dommage! Cet article n’apporte pas grand chose, si ce n’est un jugement téméraire. Merci à la FSSPX pour avoir accompagné ma conversion, et pour la scolarisation à venir de mes enfants dans une école digne de ce nom.

  3. DUFIT THIERRY says:

    Moi aussi je regrette le parti pris contre la Fraternité St pie X de cet article même si je dois reconnaitre que MPI diffuse les enseignements des prêtres de la FSSPX (Abbé Billecocq, Abbé Beauvais).
    Il y a un point sur lequel je suis d’accord avec vous est qu’il faut être prudent.
    On se rappelle de la visite du cardinal Gagnon en 1987. L’Abbé Aulagnier supérieur du district de France de la FSSPX était chargé par Mgr Lefebvre de l’accueillir. Au cours de cette visite le cardinal Gagnon était en extase devant la Tradition : tout ce qu’il voyait était merveilleux et la Tradition était l’avenir de l’Eglise. Le bon Abbé Aulagnier homme lourd et maladroit tout ému de voir un cardinal favorable à la Tradition fit de grosses bourdes. A son retour à Rome changement total : le cardinal Gagnon qui avait fait tant de compliments durant sa visite devenait brusquement hostile et il est probable que le rapport qu’il devait remettre au pape de l’époque (le sinistre jean –Paul II) qui au départ devait être favorable n’ait été finalement défavorable comme le reconnut plus tard l’Abbé Aulagnier.
    Ensuite le cardinal Gagnon utilisa les multiples gaffes de l’Abbé Aulagnier pour essayer d’étouffer la Fraternité st Pie X.
    Mais les manœuvres de Gagnon échouèrent et la Fraternité St Pie X contnua de se développer malgré les persécutions et sanctions injustes.
    Si –je dis bien si car rien n’est prouvé- Mgr Huonder avait de mauvaises intentions il échouerait aussi.
    Dieu protège la FSSPX.

  4. F de Villasmundo says:

    Pourriez-vous, s’il vous plait, donner un exemple du parti pris contre la Fraternité dans cet article ? Merci beaucoup. F. de Villasmundo

  5. DUFIT THIERRY says:

    Madame, sachez que je lis avec beaucoup d’intérêt vos articles qui dénoncent sans complaisance les scandales des modernistes. Je suis moi aussi horrifié par cette escalade dans la destruction de l’Eglise qui atteint des sommets.
    Mais ici votre titre est un peu tendancieux car il laisse entendre que la FSSPX en accueillant Mgr Huonder se rallierait à la Rome moderniste ce qui est faux.
    Pourquoi ne pas parler du Communiqué du Supérieur général de la FSSPX : la vraie fraternité du 24/02 ou de « Analyse du Document sur la Fraternité humaine : de l’utopie à l’hérésie « . Ces documents sont plus importants que la venue d’un évêque en retraite dans une maison de la FSSPX.
    Cela ne m’empêche pas d’apprécier vos articles et vos analyses.

  6. FdeVillasmundo says:

    Monsieur,
    Je tiens tout d’abord à vous remercier pour l’intérêt que vous portez à mes articles.
    Ensuite permettez-moi de répondre à la suite de votre commentaire, les mots ayant un sens. Le titre de mon article n’a rien de tendancieux, ce que vous “ressentez” ne pouvant en aucun cas faire office de vérité.
    Procédons par ordre :
    Mgr Huonder est-il ou non un évêque conciliaire ? La réponse est objectivement ‘Oui’.
    Mgr Huonder va-t-il aller séjourner dans une école de la Fraternité avec l’autorisation du pape probablement le plus progressiste et hérétique en pratique de l’histoire de l’Eglise, et de la très œcuménique et pluraliste Congrégation pour la Doctrine de la Foi ? La réponse est encore objectivement ‘oui’.
    La FSSPX, par l’intermédiaire du district d’Allemagne a-t-elle confirmé cette venue, avec une joie certaine pour l’abbé Suter ? La réponse est encore objectivement ‘oui’.
    Mgr Huonder a-t-il fait ou non une déclaration doctrinale pour dénoncer, à la suite de Mgrs Lefebvre, Castro Payer, Lazo, les erreurs et l’esprit de Vatican II, raison de leur combat ? La réponse est objectivement ‘non’.
    Donc mon titre est objectivement dans le vrai et n’a rien de tendancieux.
    Il se peut en revanche très bien que certains lecteurs, prêtres ou laïcs, (et d’ailleurs c’est le cas, des prêtres, et des laïcs, sont inquiets ) considèrent, à partir de ces faits objectifs, que cette venue accueillie avec chaleur d’un évêque conciliaire, moderniste, progressiste, au sein de la Fraternité peut s’apparenter à un pas de plus vers un ralliement à la Rome moderniste.
    Quant à la dernière déclaration sur la fraternité humaine signée par le pape François et analysée par la FSSPX, pensez-vous que le très œcuménique Mgr Huonder, qui fut président de la très œcuménique Communauté de travail des Églises chrétiennes en Suisse (CTEC), la désapprouve ? Je n’ai rien lu en ce sens, pourtant il est évêque et c’est donc son devoir de la dénoncer, ce que certains évêques conciliaires ont d’ailleurs fait, et c’est à mettre à leur crédit.

  7. DUFIT THIERRY says:

    Mgr Huonder va faire un coup d’Etat dans la Fraternité St Pie X. Il va renverser les supérieurs actuels et les remplacer en prenant le pouvoir par la force.
    Ce scénario catastrophe a le mérite d’être romanesque mais n’est pas très crédible.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !