Non seulement la Grande-Bretagne, pays le plus dégénéré d’Europe avec la Suède, tue ses propres enfants et pousse sa soumission au colon musulman jusqu’à lui livrer ses propres filles en esclavage et à rendre passible de prison la moindre critique contre l’islam, mais en plus, la perfide Albion tue les enfants des autres. L’Angleterre, comme Carthage, doit décidément être détruite…

A quelques jours du référendum sur l’avortement en Irlande (25 mai), les données statistiques des avortements irlandais réalisés en Grande-Bretagne viennent d’être communiqués. Les Irlandaises représentent 67,9 % des avortements réalisés par des étrangères en Angleterre et Pays de Galles, soit 3.265 bébés assassinés. Le chiffre monte à 3.989 si on ajoute l’Irlande du Nord encore sous le joug britannique bien que désormais majoritairement catholique. Viennent ensuite l’Ecosse (181), l’Ile de Man (88), Malte (58), l’Italie (45), la France (44), la Pologne (40), l’Allemagne (13), les 14 autres pays de l’Union européenne – c’est-à-dire  la Bulgarie,  la Croatie, l’Estonie, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Tchéquie – (13), le Danemark (12), Guernesey (8), la Norvège (7), l’Espagne (7), Jersey (7), le Portugal (6), la Belgique (5), Gibraltar (5), Autriche (4), Suède (4), Suisse (4) et Chypre (3).

Au niveau des comtés irlandais, la répartition des avortements est la suivante :

  • Province du Leinster (Dublin) : Dublin (1175), Kildare (130), Meath (100), Wicklow (85), Louth (83), Wexford (69), Kilkenny (44), Laois (42), Offaly (28) et Longford (16).
  • Province du Munster (Cork) : Cork (241), Limerick (99), Tipperary (69), Waterford (56), Clare (53) et Kerry (49).
  • Province de Connacht (Galway) : Galway (113), Mayo (38), Sligo (29), Leitrim (21) et Roscommon (20).
  • Province de l’Ulster (Belfast): Northern Ireland (724), Donegal (63), Cavan (33) et Monaghan (15).
  • Comté inconnu : 520.

Rappelons que ce référendum est en totale violation de la Constitution de 1983 qui stipule dans son 8e amendement : « L’État reconnaît le droit à la vie du fœtus et, en respectant pleinement le droit égal de la mère à la vie, garantit dans sa législation le respect de ce droit et, dans la mesure du possible, de le défendre et de le faire valoir par ses lois. » Il est vrai que maintenant, grand remplacement oblige, Muhammed est entré dans le Top 100 des prénoms les plus donnés en Irlande (83e place en 2016 contre 119e en 2015) et le premier ministre irlandais, Leo Varadkar, est un colon indien, de plus homosexuel. Notons d’ailleurs qu’il est médecin, alors que son pays d’origine en manque tant…

Le 8 novembre 2017, MPI avait déjà signalé qu’une femme qui avait tué son enfant in utero, Siobhan Whelan, avait perçu 30.000 euros de « dommages » pour avoir été contrainte d’avorter au Royaume-Uni, sur ordre du Comité des droits de l’homme de l’ONU. Ce qui n’est guère étonnant quand on sait que c’est l’ONU, au nom des dits droits de l’homme, qui a exterminé les enfants de Dresde et d’Hiroshima. Le Commissaire européen aux droits de l’homme, le binational letton et américain Nils Muiznieks, un proche de George Sörös a publié le 29 mars 2017 un rapport dans lequel il « demande instamment aux autorités irlandaises d’adopter une législation pour lever tous les obstacles à l’accès des femmes à l’avortement légal et sans risque ».

Le Parlement Irlandais avait rejeté par 95 voix contre 45 une légalisation de l’extermination fœtale le 7 juillet 2016. Mais la « démocratie » qui n’est que le faux nez de la dictature mondialiste a montré son vrai visage lors de la jurisprudence danoise de 1992 : on fait revoter le peuple jusqu’à ce que les résultats soient conforme au nouvel ordre mondial. Une fois cela acquis, plus de retour en arrière possible. La démocratie, c’est comme les arêtes dans les dindes, les millions de pères noël exigeant le respect du haut des cheminées ou les avant-centres de classe internationale à moins de 20 millions d’euros : ça n’existe pas !!!

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup