« Vous pensez que la guerre civile est à venir,

moi je pense qu’elle est déjà là, à bas bruit »

Dans un entretien, très libre et très décapant (1), avec Michel Onfray, Michel Houellebecq ne mâche pas ses mots sur le Grand remplacement et ne se cache pas derrière son petit doigt pour le dénoncer en des termes pas du tout consensuels.

Dans un communiqué publié sur Twitter, mercredi 28 décembre, la Grande Mosquée de Paris a annoncé avoir déposé plainte à l’encontre de Michel Houellebecq pour « provocation à la haine contre les musulmans ». Selon l’institution religieuse, les propos de l’auteur de Soumission (2) au sujet des musulmans, tenus lors d’un échange avec le philosophe Michel Onfray dans le dernier numéro hors-série de sa revue Front Populaire, sont en effet « très graves ».

De fait, on peut lire dans la plainte (3) de la Grande Mosquée de Paris, cet extrait du fameux entretien paru dans le hors série n° 3 de la revue Front Populaire de novembre 2022 :

« le souhait de la population française de souche, comme on dit, ce n’est pas que les musulmans s’assimilent, mais qu’ils cessent de les voler et de les agresser. Ou bien, autre solution, qu’ils s’en aillent » .

On peut comprendre la colère du recteur de la dite mosquée – Chems-Eddine HAFIZ – quant on sait que Houellebecq a aussi déclaré : « Le grand remplacement, j’ai été choqué qu’on appelle ça une théorie, ce n’est pas une théorie, c’est un fait.« 

« C’est objectivement ce que disent les chiffres » lui répond Michel Onfray qui pense que le déclin de l’Occident réside avant tout dans son déclin démographique. Sur l’islam, ils sont partagés. Onfray pense que l’islamisme « n’est pas un phénomène si puissant », mais plutôt « une réaction à la puissance américaine », et semble croire que les musulmans finiront par se ranger en Occident sous la bannière du matérialisme consumériste. Houellebecq est plus noir. « Quand des territoires entiers seront sous contrôle islamiste, je pense que des actes de résistance auront lieu. Il y aura des attentats et des fusillades dans des mosquées » ajoute un peu plus loin l’écrivain qui prédit « des Bataclan à l’envers ». « Vous pensez que la guerre civile est à venir, moi je pense qu’elle est déjà là, à bas bruit », lui répond Onfray.

Pour les mêmes propos, Michel Houellebecq avait déjà été accusé de faire « l’apologie du terrorisme » par le journaliste et fondateur de Mediapart, Edwy Plenel. Enfin,  Sur Twitter, la maire de Paris Anne Hidalgo a dit apporter «tout (son) soutien» au recteur.

Avoir de tels adversaires, et ne pas céder, relève de l’inconscience ou du courage ou, tout simplement, du refus d’une dhimmitude annoncée et déjà souhaitée ou acceptée par les accusateurs.

Sources : Compte Twitter de la Grande mosquée de Paris / Front Populaire / Le Figaro / Valeurs Actuelles

(1) Hors série n° 3, novembre 2022 – Houellebecq – Onfray : la rencontre

(2) Soumission : un des  nombreux romans publiés à ce jour par Michel Houellebecq

(3) La plainte de la Grande Mosquée de Paris

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :