Pendant que la dictature sanitaire oblige pour cause de coronavirus des millions d’Européens à rester enfermés dans leur maison devenue leur prison, l’assaut migratoire aux frontières grecques continue.

Pas de confinement obligatoire pour les masses de migrants qu’Erdogan envoie à l’assaut de l’Europe via la Grèce et ses îles. Le président turc Recep Tayyip Erdogan, révèle le quotidien allemand Welt, a mis depuis vendredi des bus à disposition de ces migrants-mercenaires pour les acheminer vers des ports pour prendre un bateau à travers la Méditerranée vers l’île de Grèce, Lesbos.

Welt raconte que « des dizaines de jeunes hommes »  se retrouvent « à Kücükkuyu, une station balnéaire populaire avec des plages de sable, d’où partent généralement les bateaux des contrebandiers pour l’île grecque voisine de Lesbos. »

« Le ministre de l’Intérieur turc Süleyman Soylu, continue le quotidien allemand, a menacé en mars : « Lorsque l’épidémie de coronavirus sera terminée, nous n’empêcherons pas les migrants de retourner à la frontière turco-grecque. » 

« Athènes a raison de craindre qu’avec l’arrivée de nouveaux réfugiés, souligne Welt, éventuellement infectés, de Turquie, la maladie pourrait se propager davantage.

« Ce week-end, les garde-côtes grecs auraient déjà contraint certains bateaux de réfugiés à retourner dans les eaux turques. Mais le nombre de bateaux pourrait augmenter rapidement. Les autorités turques veulent vider tous les camps d’internement, et il y en a neuf au total, selon le ministère de l’Intérieur. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :