Quelques récentes décisions de la Justice française engendrent quelques réflexions sur l’impartialité des juges français et leur liberté de juger face à la pensée unique…

6 jeunes nationalistes, âgés de 20 à 27 ans, ayant revêtu le gilet jaune lors de l’acte III du 1er décembre dernier ont écopés de peines sévères après avoir été reconnus coupables de « participation à une entente en vue de commettre des violences ou des dégradations » : trois des six garçons écopent de 4 mois de prison avec sursis, avec une interdiction de se rendre à Paris pendant six mois pour les deux provinciaux. Deux sont condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 105 heures de travaux d’intérêt général. Et le dernier, le seul à comparaître détenu, prend 3 mois de prison ferme, mais sans mandat de dépôt (ce qui signifie que son reliquat de peine pourra être aménagé par un juge).

« Cette fois ça y est, vous avez vos fachos ! », a tonné, ironique, Me Frédéric Pichon, le conseil d’un des six prévenus au tout début des débats. « Il a une carte du Front national, une raison de plus de l’enfermer ! » a-t-il ajouté. Selon une “note blanche”, donc anonyme, rédigée par un service de renseignements spécialisé et transmise à la justice, ces jeunes nationalistes sont en effet qualifiés de “néo-fascistes”. Le qualificatif qui tue !

La justice française est soudainement devenue inflexible et rigoriste, elle qui a plutôt l’habitude d’user d’une large clémence lorsqu’il s’agit de « jdeunes » de banlieue. Il suffit de lire France Orange mécanique de Laurent Obertone pour avoir une petite idée du laxisme judiciaire lorsqu’il s’agit de chances pour la France…

Autre décision : le militant identitaire Boris Le Lay a été condamné à 6 mois de prison ferme pour avoir écrit « il n’y a pas de celtes noirs ». Et le rappeur noir Nick Konrad a été condamné à payer une amende de 5 000 € avec sursis pour avoir chanté « Pendez Les Blancs ».

Deux poids. Deux mesures. Justice aux ordres du politiquement correct. Justice injuste.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :